Un nouveau lobby veut des trains de nuit en Europe

© Caledonian Sleeper
Un lobby européen souhaite le retour des trains de nuit en Europe et propose une idée de mêler transport de fret avec celui de voitures-lits. Selon le Blick, pour Isabelle Chevalley, conseillère national Vert’Libéral, et vice-présidente de la nouvelle organisation européenne « Objectif Train de nuit », basée en France, cette solution permet de régler la question de la rentabilité problématique des trains de nuits.
Le projet porte le nom de « Lunajet » et fait référence à Objectif Lune des aventures de Tintin. La nouvelle organisation va clarifier la faisabilité et la viabilité d’une telle idée avec deux études de faisabilité.
En guise de ligne pilote, le groupe envisage une ligne entre Francfort et Barcelone avec des haltes en Suisse. Isabelle Chevalley précise que des haltes à Bâle, Berne, Lausanne et Genève seraient possibles.
Une solution utopique?
Divers collectifs en appellent au retour du train de nuit à l’instar du collectif français «Oui au train de nuit» ou au belge «Back On Track». Mais certains projets qui se sont concrétisés doivent faire face à des problèmes d’exploitation, à l’instar du «Caledonian Sleeper» (photo) qui relie Londres-Euston à Edimbourg et Glasgow.
Selon un article du quotidien « Le Monde », les horaires ne sont pas respectés, les prix sont prohibitifs et l’espace à bord, plus que restreint. Le jour de son inauguration (28 avril dernier), le train s’est même payé le luxe d’un départ avec trois heures de retard. Depuis, de nombreux problèmes techniques ont été recensés.
Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY