Un musée «supercalifragilisticexpidélilicieux» dans le Queensland

© Tourism and Events Queensland

Maryborough, dans le Queensland (Australie), est le lieu de naissance de Pamela Lyndon Travers, créatrice et auteur de Mary Poppins. La nourrice aux pouvoirs magiques et au parapluie si particulier, y a désormais son propre musée. La «Maryborough Story Bank» a ouvert dans la maison où Pamela Lyndon Travers a vu le jour.

L’exposition permanente «Découvrez la magie de Mary Poppins» permet aux visiteurs de tout savoir sur l’écrivain et son personnage de roman. La collection comprend des tableaux, des peintures, des sculptures, des meubles et des œuvres écrites. De nombreux documents proviennent de l’héritage de Travers.

Les histoires de nounous magiques sont présentées sur de nombreux écrans. Le musée de deux étages dispose également d’un théâtre et d’un espace atelier où les visiteurs peuvent devenir eux-mêmes des conteurs.

Ce dernier bâtiment classé a abrité l’Australian Share Bank. Il a ensuite été acheté par le Conseil régional de la côte du Fraser et a été restauré pour l’équivalent d’environ un million d’euros. L’auteure y est née le 9 août 1899. La structure et la conception du bâtiment, construit en 1883, affiche des influences écossaises. Certains meubles d’origine peuvent encore être admirés aujourd’hui, par exemple une vieille cheminée.

Compter 6 € pour l’entrée au musée. La Story Bank est située à l’angle des rues Kent et Richmond, dans le centre de Maryborough, et est ouverte tous les jours de 9h30 à 15h30. De plus amples informations sont disponibles sur le site www.storybankmaryborough.com.au.

© Tourism and Events Queensland

La ville de Maryborough rend hommage de diverses manières à son célèbre personnage. Au lieu de petits hommes rouge et vert, les feux de circulation arborent une femme avec un parapluie.

Du 27 juin au 4 juillet, la ville accueille le Mary Pooins Festival (www.marypoppinsfestival.com.au) et le Maryborough Mural Trail (www.maryboroughmuralproject.org/maryborough-mural-trail) présente 37 peintures murales sur les immeubles historiques du centre-ville.

Enfin, les sentiers pédestres présentent des œuvres d’art racontant des histoires drôles, bizarres, mais également sérieuses sur le passé de la ville. L’ensemble de ce parcours s’étend sur huit pâtes de maison pour une longueur d’environ deux kilomètres. (TI)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY