Un « Monsieur Tourisme » … vite !

Dans un communiqué commun, Onze organisations professionnelles du tourisme* ont pris acte que le tourisme resterait sous la tutelle du Quai d’Orsay. S’il s’en félicitent, ils réclament aussi la nomination d’un secrétaire d’état dès les résultats des élections législatives connus.

Si elles saluent le maintien du rattachement du Tourisme au Quai d’Orsay, conformément à leurs demandes, elles rappellent néanmoins que leur souhait initial était plutôt pour la création d’un ministère entièrement dédié au Tourisme.

A ce jour, elles considèrent comme « déterminant » la nomination d’un secrétariat d’État dédié au Tourisme et à l’Attractivité de la France dès le lendemain des élections législatives,

Un signal fort du Gouvernement adressé aux 350.000 entreprises du secteur et leurs 2 millions de salariés qui génèrent 160 Mds d’euros de chiffres d’affaires, soit 7,4% du PIB. Ils rappellent que le Tourisme est une industrie exportatrice au vu de sa contribution positive à la balance des paiements (+ 10 milliards d’euros).

Ils estiment que la France peut prendre toute sa place dans le développement et la croissance du tourisme mondial avec un objectif : gagner 1 point de PIB, c’est-à-dire générer plus de 200 000 emplois supplémentaires dans nos territoires.

D’ores-et-déjà, des échéances proches et importantes sont attendues : Ryders cup 2018, la Coupe du Monde de rugby en 2023, les Jeux Olympiques en 2024 et l’Exposition Universelle en 2025. Les acteurs du tourisme se disent disposés à relever ces défis avec un futur secrétaire d’Etat.

*APST, CAF, CNPA, EDV, FNHPA, FNTV, GNC, SETO, SNRT, UMIH, UNIMEV

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY