Un Monde en rouge…

Si l’on additionne les pays d’Amérique du Sud, d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et d’Europe, c’est le monde entier qui se trouve en « zone rouge », selon la classification adoptée en Europe, et notamment en Belgique : les conditions de propagation du Covid-19 y sont telles que des précautions particulières, parfois draconiennes, sont de mise pour y entrer et y séjourner. Ce n’est donc pas tout de suite que le tourisme va y reprendre vigueur. La situation évoluant au jour le jour, il est nécessaire de s’informer au cas par cas.

Presque tous les pays de l’UE…

Ainsi, à la date du 19 avril dernier, seule l’Islande affichait un code vert dans sa totalité. Le Portugal et Malte étaient en orange, ainsi que quelques régions du Danemark, de l’Espagne, de la Finlande, de l’Irlande et de la Norvège. Pour le reste, tous les pays de l’Union européenne et de l’espace Schengen étaient en zone rouge.

Cela signifie, par exemple, que même après un long week-end — plus de 48 heures — en France ou aux Pays-Bas par exemple, il faudra montrer patte blanche au retour, indépendamment du moyen de locomotion utilisé, en remplissant obligatoirement en ligne le « Passenger Locator Form » (PLF).

Pour l’instant, un certificat de vaccination ne remplace pas (encore) un test PCR négatif.

Les zones vertes plutôt rares…

Il n’est pas interdit de voyager en dehors de l’Union européenne et de l’espace Schengen, mais les zones vertes y sont plutôt rares: l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud et la Thaïlande. Le reste du monde est considéré comme étant en zone rouge.

A noter que les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud et d’Amérique du Sud doivent toujours observer une quarantaine de 10 jours à leur arrivée sur le territoire belge.

[Avec L’Echo]

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY