Un masque, oui, mais polyglotte

Parfois considéré comme un accessoire de mode, le masque que nous impose la pandémie du Covid-19 suscite décidément la créativité. Ainsi, déjà connue pour ses robots traducteurs, l’entreprise japonaise Donut Robotics, a conçu un masque intelligent, capable de traduire en direct les propos de son utilisateur en huit langues.

Son utilisation est très simple : porté sur un masque classique, ce dispositif en silicone dispose d’un microphone intégré qui se connecte au smartphone du porteur via Bluetooth. Le son est transféré vers un logiciel de traduction qui opère en plusieurs langues : le japonais, le chinois, le coréen, le vietnamien, l’indonésien, l’anglais, l’espagnol et le français.

Développé pour les aéroports

Baptisé C-Face Smart mask, ou C-Mask, cet objet devrait pouvoir trouver sa place dans tous les lieux touristiques et les aéroports. Développé à l’origine pour être intégré dans un robot appelé Cinnamon, conçu pour fournir aux touristes des informations utiles et les aider à naviguer dans un aéroport, ce système intelligent augmente les capacités de ce simple masque.

Mieux : si le logiciel prend en charge la traduction, il peut également servir à transcrire les propos de l’utilisateur, facilitant ainsi les échanges tout en respectant la distanciation sociale. « Il est parfois difficile pour les consommateurs de se faire comprendre dans un magasin quand ils portent un masque car il y a des protections pour éviter les projections de salive », a expliqué Taisuke Ono, le CEO de Donut Robotics sur la RTBF.

225 000 euros) en 37 minutes

L’idée a déjà séduit du monde au Japon, puisque la campagne de crowdfunding lancée par Donut Robotics a permis de lever 28 millions de Yen (225 000 euros) en 37 minutes. Entre 5.000 et10 000 masques sont en cours de production au Japon et seront disponibles d’ici décembre au prix de 40 à 50 dollars. L’entreprise envisage de pouvoir livrer la Chine et le reste du monde en avril 2021.

[Source : Usbek et Rica]

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY