Un «live streaming» pour booster
les produits belges en Chine

A l’occasion d’un forum réunissant entrepreneurs belges et chinois qui se tenait la semaine dernière à l’aéroport de Liège, la société Atlas Hiseas a organisé le « show » d’une « influenceuse » chinoise.

Objectif : montrer qu’avec une technologie minimum, une influenceuse (de renom, tout de même…) peut établir un vrai dialogue avec des acheteurs et acheteuses potentiels, qui débouche sur une augmentation significative des ventes.

Les lecteurs de PagTour savent ce que nous pensons des blogueurs et autres influenceuses… Mais il s’agit cette fois d’une approche différente, qui mérite qu’on s’y attarde.

Pendant deux après-midi, notre blogueuse s’est installée dans un « studio » recréé au milieu de la salle des pas perdus de l’aéroport avec pour tout matériel une petite webcam sur pied, un ordinateur portable et… deux spots pour éclairer judicieusement le plateau. Six marques belges faisaient appel à ses services, dont Kipling et Neuhaus, avec des produits en promotion. Il s’agissait pour la blogueuse de vendre un maximum d’articles en un minimum de temps.

Spécialisée dans la mode, les produits de beauté et le lifestyle, l’influenceuse, qui serait très connue en Chine, dispose d’une « ‘base » de 280.000 follower — ce qui, pour le marché chinois, reste relativement modique. Bien entendu, elle leur donne rendez-vous pour chacune de ses apparitions régulières, où elle vante les qualités de l’un ou l’autre produit.

Un « télé achat » interactif !

Quelle différence, demanderez-vous, avec le télé achat et la célèbre émission de feu Pierre Bellemare ?

C’est qu’ici, le programme permet aux acheteurs qui sont en ligne d’interroger directement la blogueuse depuis leur smartphone, en tapant quelques leurs questions sur leur smartphone, questions qui apparaissent d’ailleurs à l’écran de sorte que tout le monde puisse en profiter. En cas d’intérêt, ces acheteurs sont redirigés vers la boutique chinoise qui commercialise l’article.

Le « live streaming » est une technique de marketing de plus en plus populaire en Chine, où il existerait quelque 900 plateformes et une dizaine de millions d’animateurs (trices). Au cours de la seule première après-midi liégeoise, pas moins de 52.000 personnes ont visité le site de notre blogueuse.

Le lendemain, moins d’une heure après l’ouverture du streaming, 12.000 personnes s’étaient déjà manifestées. Toutes ces visites ne peuvent évidemment pas être converties en autant d’achats, mais à titre indicatif, la société Atlas Hiseas avait déjà organisé une vente pour la marque Ice Watch le 26 novembre dernier : il y a eu 17.213 vues, générant une augmentation de 370 % du trafic vers les boutiques chinoises en ligne commercialisant ces montres, se soldant par la vente d’une Ice Watch toutes les 52 secondes ! Derrière tout cela, il est vrai, il y a un énorme réseau chinois d’e-commerce.

Au total, l’oprération liégeoise a permis d’atteindre entre 250 et 400% de visiteurs supplémentaires sur les shops en ligne des marques et a cumulé plus de 75 000 visiteurs.

Améliorer l’expérience personnelle

La technique du live streaming permet d’accroître la visibilité de la marque, de générer du trafic supplémentaire et de réactiver les anciens utilisateurs. Mais par-dessus tout, sont intérêt primordial réside dans les interactions personnelles, qui constituent une nouvelle voie dans l’amélioration de l’expérience clients.

C’est dans la vente de produits de beauté, de la mode et bien-être, de moyenne et haut de gamme, que cette nouvelle technique de marketing s’avère sans doute le plus efficace.

Et le tourisme ? A notre connaissance, le tourisme ne l’a pas encore expérimentée mais, selon nous, et sous certaines conditions, quoique différentes, le live streaming pourrait apporter une alternative intéressante.

En savoir plus ? Adressez-vous ici.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY