Un Kiki… qui peut faire bobo!

Pour participer au « Kiki Challenge », une pilote mexicaine et sa collègue hôtesse de l’air ont quitté leur avion en marche sur la piste d’atterrissage pour… danser à ses côtés. Du moins le croît-on…

Pour ceux qui l’ignorent encore, le Kiki Challenge est un défi mondial de danse devenu viral sur le web. A l’origine, c‘est la chanson « In my Feelings », de Drake, qui est à la base de ce phénomène planétaire. Mais c’est Shiggy, un humoriste américain, qui l’a popularisée avec une danse assez technique et invité les internautes à faire de même.

Le principe : se faire filmer en train de danser uniquement sur la chanson de Drake… à côté de sa voiture en roue libre. Mais la jeune pilote mexicaine Alejandra Manríquez Pérez a fait bien mieux.

Elle saute de l’avion en marche

Dans une vidéo, on la voit dans le cockpit en train de pousser les manettes des gaz, puis, se lever rapidement de son siège et descendre du jet en marche pour rejoindre son amie hôtesse pour interpréter LA fameuse danse, relate The Daily Mail.

Inutile de dire que la pilote mexicaine s’est attirée les foudres de bon nombre d’internautes sur son inconscience… Mais à tort, car l’avion était en réalité tractéet moteurs éteints comme l’a révélé une seconde vidéo publiée plus tard. Aucun risque de collision donc. Bien joué Alejandra… Mais beaucoup de médias internationaux ont oublié de le mentionner (voir vidéo en fin d’article)… Pas nous !

Mais ce phénomène du « kiki challenge » n’est pas sans risque, même si la vitesse des véhicules (quel qu’ils soient) est relativement faible.

Sur des vidéos, on peut ainsi voir certains conducteurs descendre même de leur véhicule en marche pour rendre la chose la plus impressionnante possible. Résultat de ce challenge débile, des chutes et des bobos parfois… Plus le ridicule qui, depuis longtemps ne tue plus…

Mais, déjà certains pays ont pris des mesures pour éviter ces accidents routiers provoqué par le Kiki Challenge. Ainsi, à Abu Dhabi, trois stars des réseaux sociaux ont été arrêtés pour avoir relevé le défi…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY