Un homme exceptionnel, le chiffre de la semaine et un indice boursier...

Un homme exceptionnel, le chiffre de la semaine et un indice boursier farfelu…

© ISOPIX

Aujourd’hui, je voulais vous parler d’un homme exceptionnel, d’un chiffre complètement dingue et d’un nouvel indice boursier tout aussi dingue.

L’homme exceptionnel, c’est le Chinois Jack Ma, le président du fameux site de vente en ligne Alibaba. Il a 55 ans seulement mais il a décidé (le jour son de son anniversaire) de ne plus diriger Alibaba. Cet ancien professeur d’anglais a découvert les Etats-Unis sur le tard et a, avec seulement 60.000 dollars en poche en 1999, réussi à bâtir Alibaba qui pèse aujourd’hui… 460 milliards de dollars. J’en parle parce que le seul mot qui me vient à l’esprit, c’est chapeau l’artiste !

Quant au chiffre de la semaine, c’est simple : c’est 300 millions d’euros. Selon l’audit interne, réalisé par le constructeur automobile Nissan, 300 millions d’euros c’est le montant total des malversations réalisées par son ancien PDG, le franco-libanais Carlos Ghosn. Je ne dirai pas « chapeau l’artiste » car, à l’inverse de Jack Ma, l’ancien patron de Renault-Nissan est sortie de l’histoire du business par la toute petite porte. Deux destins d’exception mais deux sorties très différentes…

Et puis, l’indice, c’est un indice boursier construit par la banque américaine JP Morgan. Alors ne croyez pas que ce nouvel indice est très sophistiqué, non, cet indice, qui mesure l’humeur de la Bourse, est basé lui-même sur l’humeur de Donald Trump… Autrement dit, cet indice (dénommé Volfefe) mesure en réalité l’impact des tweets de Donald Trump sur les marchés financiers.

Sur les 4.000 tweets, publiés par le locataire de la Maison Blanche pendant les horaires boursiers, 146 Tweets ont fait bouger les marchés financiers ! Donc, si vous voulez acheter et vendre des actions en Bourse, mieux vaut avoir à l’oeil les tweets de Trump. D’après cet indice, la présence de mots-clés comme Chine, milliards, dollars semble déclencher plus de réactions chez les traders.

Cet indice me fait penser à une réplique célèbre de Michel Audiard, dans la bouche de Jean Gabin, à propos d’une personne qu’il n’aimait pas. Jean Gabin déclare à un moment: « Ouais, mais celui-là c’est un gabarit exceptionnel ! Si la connerie se mesurait, il servirait de mètre étalon ! Il serait à Sèvres ! ». Je rappelle, juste pour les distraits, que le bureau international des poids et mesures se trouver à Sèvres en France.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY