Un guide… « merdique » sur Bruxelles?

Voici un nouveau style de guide… le « Shitty Guide To Brussels » (essentiellement en ligne). Il est vrai qu’après la haute expertise d’un Trump parlant récemment de Bruxelles en termes peu élogieux « alors que j’y étais il y a vingt ans et que j’ai adoré, c’est aujourd’hui comme vivre dans un trou à rats… (it is like living in a hell hole ») » (sic), chacun a sa façon de voir les choses.

Bref, l’univers entier (surtout les Américains) sait désormais à quoi s’attendre en cas d’arrivée dans notre bonne vieille capitale avec Trump comme guide…

Ce «  Shitty Guide To Brussels » d’un nouveau style parle donc de notre capitale d’une manière décapante, et ce, après Anvers. Le guide se présente d’ailleurs comme le Lonely Planet de l’Aldi (je ne sais pas ce qu’ils ont contre Aldi, mais on comprend plus ou moins le côté cheap de l’idée). Ce « guide de voyage » en ligne nous indique les places de m**** (que l’on peut visiter).

z8lqkabo6kugujbyyhjaEt j’en suis sûr, que le lecteur va finalement découvrir. Un guide basé (sic) sur « l’expérience, le mensonge, les ragots, les hypothèses foireuses (les hypopothèses comme dirait l’autre), les historiettes, les exagérations en tous genres et autres petits détails sordides et croustillants que l’on adore dans la visite d’une ville… »

Cette sorte de guide du Routard en ligne est écrite (en anglais) par des journalistes, blogueurs, bloggeuses… Une idée qui a germé cette année-ci et qui a déjà effleuré des endroits comme Tchernobyl et Anvers.

Dans le cas de ce shitty guide, il est écrit par une certaine Coby H. (et quelques collègues) qui a séjourné à Bruxelles (une Hollandaise d’après nos recherches… mais peu importe).

Elle vit (a vécu) dans notre capitale (n’a pas de boulot officiellement) et est plutôt dans le genre trash (voir son blog ci-dessous). Apparemment, l’éditeur cherche un successeur à celle-ci, car elle serait en fuite aux Pays-Bas (sic)…

http://fuckyeahwerkloos.tumblr.com/post/144364245435/ik-vond-eindelijk-het-antwoord-op-de-vraag-wat

Qu’est-ce qu’on y trouve alors ?

Des sections comme les « bars », les « sex-workers » (où les trouver), les sex-shops, les peep-shows, les lieux de rendez-vous homos, sado-masos, les salles de vente même kqhrkyv4jmxai3lnsvarl’armée du salut y passe), les magasins de farces et attrapes et de costumes, les parcs où se faire détrousser, les endroits les plus crades, le « passage 44 » (eh oui, considéré comme un lieu de m****)…

Bref, de la rue d’Aerschot à la galerie Agora en passant par les bars du centre-ville à éviter (ou visiter), je suis sûr que ceux qu’on suggère d’éviter seront les plus visités ! Exemple : le Celtica, le Cercueil, le Delirium… Ajoutons les maisons marquées par le crime comme celle depuis lors démolie d’Andras Pandy, tueur en série. D’ailleurs, la liste n’est pas encore exhaustive et attend de s’étoffer car le site internet va s’agrandir suite aux suggestions des lecteurs eux-mêmes…

Qui aime bien…

Quant à Bruxelles ainsi présentée, ne le prenons pas si mal après tout. Qui aime bien châtie bien (ou charrie bien). L’humour belge est célèbre pour son autodérision et nous ne sommes pas effrayés par les critiques…

D’autant plus que chaque endroit au monde a son revers de médaille. Et l’on pourrait s’amuser à vraiment voir le monde de l’autre côté de la lorgnette. Et je suis sûr que ce guide trouvera sa place dans la panoplie des guides,  imprimés ou en ligne, sur Bruxelles.

Bonne lecture !

http://shitty.guide/brussels

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY