Un feu d’artifice de mauvaise humeur

C’est un été chaud pour le tourisme, au propre comme au figuré. Et notre ami Etienne De Nil, qui rejoint aujourd’hui officiellement PagTour, ne se gêne pas pour nous faire partager sa mauvaise humeur, bien compréhensible d’ailleurs.

1) La grève de Ryanair, d’abord, qui va laisser des traces

Un journaliste de L’Echo avait bien résumé la quadrature du cercle dans cette affaire. Les passagers sont heureux de payer des cacahuètes pour leurs voyages en voyageant avec cette compagnie en sachant parfaitement que les employés de celle-ci sont honteusement exploités.

Evidemment lorsque ces mêmes employés réclament des conditions de travail humaines et raisonnables et doivent partir en grève pour obtenir raison, les clients crient au scandale et exigent des dédommagements.

Refus catégorique de Ryanair qui évoque d’obscures raisons, envoie balader l’Europe et sa réglementation ainsi que les associations des consommateurs.

La plus grande compagnie d’Europe joue au chantage avec les aéroports dans les pays jugés syndicalement actifs en annulant les vols ou en adaptant carrément le schéma des opérations, avec les employés qui osent exprimer leur mécontentement en les virant aussi sec ou, pire, en imposant la flexibilité à outrance à du personnel engagé dans un autre pays.

Bref, un système du Moyen Age devant lequel l’Europe reste impuissante jusqu’à preuve du contraire, mais aussi de par l’emprise dictatoriale d’un CEO qui n’en a plus que le nom, et totalement irrespectueux envers toutes les règles.

Virez-moi ce type !

2) Nous avons tous la mémoire courte, notre confort d’abord en plus du sacro-saint « ça n’arrive qu’aux autres »

L’année passée, c’était une partie de la Côte d’Azur qui était la proie des flammes, et cette année c’est au tour d’une commune de la grande banlieue d’Athènes en bord de mer. Sans parler des autres catastrophes naturelles qui touchent d’autres pays touristiques.

Et malgré cela, un dirigeant américain ignare et inconscient continue d’affirmer que les changements climatiques ne sont qu’une fable et qu’il ne respectera plus les engagements signés par son prédécesseur.

Virez-moi ce type !

3) L’après Coupe du Monde

Avec un Président français qui accorde la Légion d’Honneur à 22 charlots qui courent après un ballon, et un gouvernement belge qui refuse d’attribuer de simples décorations de courage et d’exemplarité à des soldats, nos soldats qui ont fait preuve de bravoure durant les attentats, et qui poursuivent encore leurs missions pour assurer notre sécurité et celle des touristes…

Messieurs oubliez vos calculs politiques et redevenez simplement humain.

4) Et enfin, l’été est propice aux ajustements futurs

… après la bonne nouvelle selon laquelle Brussels Airlines gardera à Bruxelles la compétence des longs courriers.

Pour garder des compétences, il faut garder les lignes. Des rumeurs de plus en plus persistantes annoncent les fermetures de Mumbai et de Toronto. Cela présage-t-il déjà d’un chamboulement de stratégie ou ce partage de compétences, présenté comme précurseur d’une nouvelle ère de prospérité, n’était-il que de la poudre aux yeux?

Attendons septembre mais, si c’est le cas, ce seront à nouveau de nombreux passagers qui se retrouveront dans la panade.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY