Un couple gay débarqué d’un avion…

On aura vraiment tout vu et tout entendu sur les compagnies aériennes américaines. On se souvient d’un passager traîné de force hors d’un appareil pour laisser de la place à du personnel de compagnie aérienne. La vidéo a fait le tour du monde. Cette fois, c’est un couple gay qui subit les outrages d’une autre compagnie.

Alaska Airlines voulait laisser la place à un couple hétérosexuel

David Cooley, propriétaire d’un bar dans Los Angeles, a raconté l’incident dans des messages sur Facebook et Twitter. Le couple devait être assis ensemble et en première classe. Cependant, à la porte d’embarquement, l’hôtesse a demandé à un des deux passagers de laisser son siège afin de permettre à un couple (hétérosexuel) de s’asseoir ensemble !

L’hôtesse est restée intransigeante

Bien que David Cooley ait précisé qu’ils étaient également un couple, l’hôtesse a exigé que l’un des deux se déplace pour voyager en classe économique ou bien descendre de l’avion.

David Cooley indique dans ses tweets :« Nous ne pouvions pas supporter le sentiment d’humiliation pendant toute la traversée et avons quitté l’avion » en ajoutant : « Je n’ai jamais été autant discriminé en voyage. »

Le couple gay a voyagé sur Delta Airlines sans problème

Les deux hommes ont remercié la compagnie aérienne rivale Delta de les avoir ramenés à bon port. Ils ont appelé au boycott d’Alaska Airlines.

Alaska Airlines fait face à une tempête médiatique

La compagnie américaine fait face à une tempête sur les réseaux sociaux et à la télévision. Alaska Airlines s’est excusée pour cet incident, affirmant qu’il s’agissait d’une erreur et ne reflétait aucun manque de respect.

©Alaska Airlines

Les passagers ont accepté les excuses, mais la réponse sur les médias sociaux a créé un cauchemar pour les relations publiques de la compagnie aérienne.

Les messages sur les médias sociaux ont rapidement suscité une forte réaction alors que certaines célébrités se sont exprimées, diffusant des nouvelles de l’incident.

La faute à l’hôtesse d’escale

Selon Alaska Airlines, la faute réside dans le manque d’informations à la porte d’embarquement, qui aurait pu voir que Cooley et son compagnon avaient fait une réservation conjointe et ils n’auraient pas dû être séparés.

Aux États-Unis, les groupes de défense LGBT sont très puissants et plutôt soudés contrairement à ce qui se passe en Europe. Alaska Airlines fait pourtant partie des compagnies aériennes réputées comme « gay friendly ». Il faudra un peu de temps pour que cette affaire soit un lointain souvenir.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY