Un contrôleur de train pourrait raconter des centaines d’anecdotes sur les passagers qui tentent de frauder les chemins de fer ou sont victimes de malaise. Mais cette fois, un contrôleur en a trop fait et cela nous fait réagir.

Pour les anecdotes, les contrôleurs sont insatiables

On raconte par exemple celle-ci : « Un homme fait un malaise cardiaque. Je passe vite une annonce pour demander l’aide de passagers du corps médical. La moitié des voyageurs se précipite alors dans la voiture. Je comprends que deux cents médecins de retour de congrès sont à bord ».

Pour ceux qui veulent frauder

Il y a des centaines d’histoires sur le sujet comme par exemple : « un jeune homme a emprunté la tenue d’un contrôleur pour voyager gratuitement. Mais sa malchance est que les contrôleurs se connaissent assez bien. Le faux contrôleur s’est retrouvé contrôlé par les vrais ! Résultat, il a été accueilli par la police vers 20h à son arrivée et il a passé la nuit en garde à vue ! »

Mais il y a des histoires indécentesPhilippe Croizon(2)

La dernière histoire a été racontée par Philippe Croizon qui est désormais une personnalité connue en France. Il est auteur de plusieurs livres.

C’est un véritable athlète mais c’est surtout un polyhandicapé. Il présente son billet au contrôleur … qui exige de voir sa carte d’invalidité. Des voyageurs présents sont indignés et devant l’hostilité, le contrôleur part rapidement.

Philippe Croizon a une histoire incroyable

A 26 ans, Philippe Croizon est touché par une ligne électrique de 20 000 volts pendant qu’il travaille sur son toit. Durant ses trois mois d’hospitalisation, il doit subir des amputations au niveau du bras gauche, du bras droit, de la cuisse droite, et du membre inférieur gauche.

C’est sur son lit d’hôpital qu’il se lance des défis comme la traversée de la Manche à la nage, le rallye Paris Dakar 2017. Il participe régulièrement à des émissions de télévision. Il a écrit plusieurs livres dont le dernier est « Pas de bras pas de chocolat ».

Sa philosophie : « Je fais ça surtout pour moi, mais aussi pour établir un exemple. Je veux montrer aux gens qui souffrent que c’est faisable, que tu dois toujours te battre ». Une vraie leçon pour tous ! Peut-être qu’un jour, cet employé des chemins de fer se souviendra de Philippe Croizon.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY