Un avion vole plus de 11 heures… pour revenir à la case départ!

C’est ce qui est arrivé il y a quelques jours à des passagers sur un vol British Airways à destination de Tokyo. Vous imaginez l’humeur des clients, enfin surtout ceux qui voyagent en classe économique.

Le vol est revenu à Londres 11 heures plus tard

Le vol avait quitté le Royaume-Uni à midi à destination de Tokyo. Le Boeing 777 survolait le nord de la Sibérie quand les pilotes ont décidé de revenir vers leur point de départ. Le site Flightradar24, un service de suivi aérien, a d’abord indiqué que l’avion se déroutait vers Helsinki en raison d’une urgence médicale à bord.  Non, l’avion est revenu à Heathrow à minuit. Selon British Airways, il s’agissait d’un problème technique mineur !

British_Airways_Boeing_747-400_leaving_townLes passagers furieux vont être bien indemnisés

Les passagers ont reçu des chambres d’hôtel le jeudi vers minuit. Ils ont pu repartir à 10h30 le vendredi. Le coût pour la compagnie aérienne va se chiffrer en centaines de milliers de livres. Le Royaume-Uni est encore dans l’Union Européenne et les passagers bénéficient d’indemnisations conséquentes en cas de retard de plus de trois heures. British Airways va devoir payer 600 € à chacun des passagers à bord. La compagnie aérienne a les mêmes obligations envers tous les passagers en attente à Tokyo pour se rendre à Londres

Une facture importante pour la compagnie britannique

L’indemnisation des passagers va coûter environ 350 000 euros. En outre, la compagnie aérienne doit payer les frais d’hébergement des passagers dans des hôtels aussi bien à Londres qu’à Tokyo. Et on ne parle même pas des frais de carburant et de personnel. Les pilotes ont dû être félicités à moins que l’incident technique ne soit pas si mineur que le service de presse a indiqué.

On n’évoque pas la fureur des passagers et en particulier ceux qui voyagent en classe économique. Vous imaginez voler pendant onze heures pour rien ? Le flegme britannique a dû prendre un coup..

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY