Un « arbrissage » qui sent l’arnaque

Les quatre convoyeurs de fonds d’un petit avion porté disparu en Amazonie péruvienne ont été retrouvés sains et saufs… mais pas l’argent. Le pilote avait réussi un « arbrissage » en pleine forêt équatoriale.

« C’est un miracle d’être en vie. L’expérience et la main de Dieu ont aidé », a raconté à la radio péruvienne RPP, le pilote, Jeffrey Pinedo Pérez. Il souffre juste d’une fracture à la cloison nasale, et ses trois passagers n’ont subi que de légères contusions. « Nous avons eu une urgence, l’avion est devenu incontrôlable, pas pour une question de météo », a ajouté le pilote, qui dit avoir « environ quinze ans » d’expérience. Il n’a pas précisé la nature de l’avarie.

L’opération de recherche de l’équipage a débuté dimanche, car le mauvais temps l’en empêchait la veille. Ce sont les restes d’une aile sur la canopée qui ont permis aux deux avions des sauveteurs de la Force aérienne du Pérou (FAP) de localiser les quatre personnes, selon la presse locale.

Ces agents de sécurité de l’entreprise Prosegur étaient chargés de convoyer des fonds sociaux destinés à des allocataires de la province de Requena (Nord-Est). Mais un mystère demeure : où est l’argent ? Les autorités n’ont pas précisé le montant de cette cargaison en liquide, ni si elle avait pu être récupérée.

Avec AFP

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse