Un accident d’avion a fait 76 morts… et décimé une équipe de foot!

L’avion qui transportait l’équipe brésilienne de football Chapecoense s’est écrasé lundi soir près de Medellin. Il y a 76 morts et six survivants. Parmi les six survivants on retrouve trois joueurs Jackson Follmann, Alan Ruschel et Neto, ainsi que deux membres d’équipage et un journaliste

L’équipe devait jouer dans la finale de la « Copa Sudamericana », contre l’équipe de Medellin « Atletico Nacional ».

L’avion aurait subi une panne électrique

L’avion a perdu le contact avec les contrôleurs au sol alors qu’il approchait de Medellin à environ 22h15 (3h45 GMT), ce mardi, après que le pilote ait signalé un défaut électrique. L’appareil s’est écrasé dans une zone montagneuse.

Trois jours de deuil national au Brésil

Le président brésilien Michel Temer a annoncé trois jours de deuil national, et les clubs espagnols du Real Madrid et Barcelone ont tenu une minute de silence avant leur séance d’entraînement.

D’autres accidents d’avion transportant des sportifs

Septembre 2011 : 36 joueurs, les entraîneurs et les officiels de l’ équipe de hockey sur glace russe Lokomotiv meurent dans un accident au nord-est de Moscou ;

Avril 1993 : Un accident à Libreville, au Gabon, tue 18 joueurs de l’équipe nationale de football masculin de la Zambie;

Octobre 1972 : Les membres d’un club de rugby uruguayen étaient parmi les 29 personnes qui sont mortes dans un accident dans les Andes et dans les conditions de congélation ultérieures;

Février 1958 : Huit joueurs anglais champions Manchester United sont parmi les 29 victimes d’un accident à Munich

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Triste événement, en effet. Mais je trouve que, globalement, nos medias en oublient presque que les victimes sont d’abord des êtres humains avec des familles, avant que d’être des footballeurs. La couverture médiatique n’est-elle pas un peu disproportionnée, par rapport à d’autres cas similaires où les victimes ne sont connues que de leurs familles et proches, mais tout aussi meurtries ? Ne tombons pas dans cette forme d’indécence guidée par la presse qui nous ferait croire que la mort de certaines personnes compte plus que celle d’autres.

LEAVE A REPLY