Ulyx en Norvège… (1ère partie)

Avec ses fjords et ses paysages époustouflants, la Norvège peut se visiter toute l’année, même en hiver ! Cette période est fantastique pour en découvrir quelques secrets.

Ce voyage a été réalisé par Nordiska Voyages (une branche du T.O. français Salaün). Et qui dit Salaün dit… BTTours en Belgique: une belle pépite !

Cette escapade hivernale de 5 jours fin février a réuni quelques journalistes français et belges ainsi que le staff Salaün avec notamment Michel Salaün himself, président du groupe; Stéphane Le Pennec, directeur général et Benoît Dieu, directeur des agences BTTours. Ce périple dans une région méconnue pour la plupart est à marquer d’une pierre blanche. Car nous avons tout d’abord découvert ce pays en hiver (que je connaissais personnellement mais essentiellement en été).

Ensuite, nous avons parcouru par la route le fabuleux archipel des Lofoten sous une lumière hivernale et fascinante. Puis nous avons voyagé à bord du Nordkapp, l’un des article-1-1express côtiers de la célèbre compagnie Hurtigruten. Au menu : des vues fantastiques sur les îles et la côte, des escales dans des petits ports de pêche et notamment à Tromsø, la capitale nordique des aurores boréales ! Et tout au bout du monde, le Cap Nord…

Et ce n’est pas fini : au fur et à mesure de cette saga voyageuse, nous avons découvert une cascade de bonnes surprises comme la gastronomie norvégienne (poissons, crabes royaux, spécialités locales, etc.) ainsi que l’hôtellerie (Scandic hotels, Thon hotels, locations « Rorbu », etc.). Et cerise au-dessus du gâteau (et ça, c’est seulement en hiver avec les longues nuits): la vision de quelques extraordinaires aurores boréales (ce qui n’est jamais garanti, même par nuit étoilée). Bref, ce voyage de presse a permis de découvrir les merveilles nordiques mais également de tester la qualité du produit Nordiska.

article-1-3Magiques Lofoten

Autant dire que nous avons eu du bol : ciel bleu, lumière de rêve saupoudrée de neige immaculée et froid glacial… Même si comme le dit le célèbre proverbe norvégien : « il n’y a pas de mauvais temps ; il n’y a que des mauvais vêtements… » La lumière et les visites étaient à la hauteur de ce pays mythique et fascinant. Certes, faire la Norvège dans le beau temps et la lumière, c’est mieux que dans la grisaille et la pluie, le brouillard ou la neige.

Pour ce voyage, nous (depuis la Belgique) avons volé au départ de Bruxelles avec SAS (SK4744) et 3 heures plus tard, étions à Oslo pour une connexion sur Evenes (SK4094) tout là-haut sur la carte, aux Lofoten. Une fois sur place, direction en autocar Royal Class vers Svolvaer. Un guide francophone (Yoann) nous a article-1-2accompagnés et expliqués quelques secrets de la Norvège et de cet archipel mythique que sont les Lofoten, ce labyrinthe d’îles déchiquetées et sauvages. Même en hiver, parcourir ces paysages par la route est facile.

Les axes sont (vite) dégagés et offrent des vues fantastiques sur ces côtes montagneuses qui semblent sculptées par les mains d’un géant avec des à-pics plongeant dans l’océan, des criques solitaires, des plages de galets et des sommets enneigés qui se reflètent au pied des emblématiques maisonnettes rouges des pêcheurs.

Saison du Skrei

Nous étions en pleine saison de la pêche du skrei, cette variété de morue qui ne se trouve que sous ces hautes latitudes. Le skrei vient frayer et se nourrir essentiellement dans les eaux de l’archipel. Pêché nuit et jour, il offre aux pêcheurs de véritables mannes miraculeuses. Assister aux départs des petits chalutiers à l’aube vaut la peine de quitter son lit douillet… (Nous logions à l’hôtel Thon à Svolvaer). Même si de temps en temps, l’insomnie donnait envie de scruter également le ciel article-1-9pour une chasse aux aurores boréales… Mais jusqu’à présent : rien, ciel plutôt gris et nuit noire. Bon ce sera pour demain, espérons-le…

Sinon, au programme de la journée : visite des îles, du musée Viking à Borg avec la grande maison longue de… 83 mètres. Puis balade à Nusfjord à l’extrémité occidentale des îles. Ce hameau est hyper fréquenté en été et ne compte qu’une trentaine d’habitants en hiver. Il est vrai que les lieux sont très photogéniques avec les maisons rouges et jaunes sur pilotis, les quais de bois et les barques colorées. Ici et là, les séchoirs à poissons reprennent du service avec l’arrivée des pêches miraculeuses dont j’ai parlé.

Durant des mois, les poissons vont y sécher tranquillement. Voilà déjà que la fin de journée approche : direction Stamsund pour une nouvelle aventure. C’est en effet le moment d’embarquer à 19h30 à bord du Nordkapp, l’un des 14 navires de la flotte des Express Côtiers où nous passerons deux nuits à bord… Une expérience à vivre absolument.

On vous raconte ça dans le prochain numéro ! Ulyx.

Nos lecteurs peuvent retrouver quelques articles archivés en cliquant simplement sur l’onglet « destinations »

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY