Turkménistan : le chien d’or doit-il nous faire tout oublier?

Туркменистан

Il y a des pays dont nous ne devrions pas parler. Nous avons hésité avant d’évoquer cette destination dont le président vient d’ériger une immense statue d’un chien recouvert de feuilles d’or. Nous évoquerons cependant le tourisme via un partenaire sélectionné par nos amis de Trecom !

Inauguration de la statue du chien fétiche du président

Le Turkménistan a inauguré une statue de 6 mètres représentant le chien fétiche du président Gourbangouli Berdimoukhamedov qui en a fait un symbole national.

La statue représente un berger d’Asie centrale, appelé « Alabaï » dans ce pays. Elle est posée sur un socle qui montre des images télévisées d’un chien de la même espèce en train de jouer.

Les médias s’amusent de cette statue en oubliant que le pays est largement critiqué pour les violations des droits de l’homme

La plupart des médias ont diffusé cette information sans évoquer que le pays est un des plus fermés au monde. Le Turkménistan a pourtant été largement critiqué pour les violations des droits de l’homme et a imposé de sévères restrictions aux voyages à l’étranger de ses citoyens. La discrimination contre les minorités ethniques pousse les universités à rejeter les candidats dont le nom de famille n’est pas turkmène.

Selon Human Rights Watch : « le Turkménistan reste l’un des pays les plus répressifs au monde. Le pays est pratiquement fermé à un contrôle indépendant, les médias et les libertés religieuses sont soumis à des restrictions draconiennes, et les défenseurs des droits de l’homme et autres militants sont constamment menacés de représailles du gouvernement ».

La liberté de la presse est une des pires au monde. De nombreux détenus qui ont été arrêtés pour avoir exercé leur liberté de religion ou de croyance, ont été torturés et condamnés par la suite à l’emprisonnement, beaucoup d’entre eux sans décision de justice. Les actes homosexuels sont illégaux. Les musulmans constituent 93% de la population.

L’ancienne république de l’Union Soviétique est riche

Le pays possède les quatrièmes plus grandes réserves mondiales de gaz naturel et d’importantes ressources pétrolières. La plupart des terres irriguées sont plantées de coton, faisant du pays le neuvième producteur mondial de coton.

Le tourisme semble progresser

Voyager au Turkménistan est une expérience inédite. Croiser la route de la Soie à Dashoguz, Achgabat et les trésors de son passé, les cités oasis dans le désert du Karakoum et les portes de l’enfer … Autant de curiosités méconnues pour un circuit en Asie Centrale. On peut visiter les villes historiques de Merv, Dehistan et Konye-Ourgench, qui vous rappelleront les caravanes de la route de la soie. C’est également partir à la découverte du désert de Karakoum, des splendides mosquées d’Achgabat, de canyons aux couleurs fabuleuses, de montagnes impressionnantes et des côtes encore préservées de la mer caspienne

Choisir la bonne période pour partir en Turkménistan

Le climat est continental aride, avec des hivers froids, et des étés torrides et ensoleillés. … En raison de l’aridité du climat, les chutes de neige sont possibles mais peu abondantes.

Notre partenaire TRECOM a sélectionné KMS

KMS depuis 23 ans, n’est pas seulement le spécialiste de l’IRAN, OUZBEKISTAN et Asie Centrale, c’est aussi … l’ALBANIE (et les Balkans) + GEORGIE, ARMENIE et AZERBAIDJAN (Caucase). On peut joindre KMS au 01 64 49 76 18 ou au 06 18 39 05 34. Un mail a été communiqué : sylvain@kms-asiecentrale.com – voir : http://www.trecom.fr/voyages-asie-kms-Turkmenistan.html

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Merci d’attirer notre attention, et de citer tous ces points négatifs.
    Mais terminer l’article par la promotion du tourisme dans une telle dictature, c’est pas un peu hypocrite ?

LEAVE A REPLY