Tunisie : changement de directive en vue ?

Plus de 70 personnes ont participé mercredi au rassemblement à l’initiative du  Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie CVDT) devant le ministère des Affaires étrangères à Bruxelles.

Objectif de la manifestation, demander la levée d’interdiction aux Belges de partir en Tunisie. Ce qu’ils font par ailleurs via la France, l’Allemagne ou encore le Luxembourg.

« Il y a presque un million de Tunisiens qui vivent directement ou indirectement du tourisme, dont environ 500.000 jeunes. Que vont devenir ces jeunes? Ils risquent de se faire enrôler pour l’argent par les terroristes ou de traverser la méditerranée pour venir en Europe », avait déclaré Fethi El Hadjali, président du CVDT à l’agence Belga.

Et de souligner également que la Tunisie a fait énormément d’efforts en terme de sécurité, que ce soit dans les aéroports, sur les plages ou encore dans les hôtels… « La Tunisie a notamment travaillé sur la sécurité avec la France et les Etats-Unis… Il n’y a plus eu d’attentat dans les zones touristiques depuis celui de Sousse », ajoute-t-il. Et il semblerait bien que les choses soient en train de changer.

Selon le journal Le Vif, Thomas Cook et Neckermann auraient repris en toute discrétion « les réservations à destination de la Tunisie et les vols A/R entre Bruxelles et Enfidha (entre Sousse et Hammamet). » Les vols, assurés par Tunisair,  seraient à nouveau planifié à dès le 1er septembre prochain tous les jeudis et dimanches dans un premier temps..

Néanmoins, cette reprise discrète des réservations signifie-t-elle que les choses sont en train de bouger ? La encore, pas sûr. « Ce n’est pas la première fois qu’un TO belge reprend ses réservations à destination de la Tunisie, que nous offrons nos capacités en conséquence et qu’au final rien ne se passe, faute finalement d’une révision de l’avis du Ministère belge des Affaires étrangères… », explique au Vif Chaker Mrabet, directeur Benelux pour Tunisair. On est encore loin du 1er er septembre, laissons passer l’été semble dire le TO… Affaire à suivre donc… Mais il y a urgence pour les Tunisiens…

++++++++++

Bouton carré "ASSURANCE VOYAGE" avec reflet (bleu)Couvert ou pas couvert ?

Thomas Cook/Neckermann doit répondre à une importante demande de la clientèle belge sur la Tunisie qu’il ne peut satisfaire… Et celle-ci contourne les directives belges en passant par la France, le Luxembourg ou encore l’Allemagne. Cerise sur le gâteau, ils partent couverts par les assurances françaises, luxembourgeoises ou allemandes affirme Le Vif ! Pas si sûr…

En cas d’accident ou d’attentat, s’ils seront rapatriés (?), est ce que ces mêmes assurances vont indemniser des clients en infraction avec les consignes de leur ministère des affaires étrangères ? D’autant plus que l’état d’urgence est toujours maintenu en Tunisie. C’est bien la question que l’on peut se poser, connaissant le côté « tatillon » des assurances pour rembourser. Nous avons posé la question à Maitre David Sprecher, spécialiste en Droit du Tourisme.

« Il faut considérer deux choses : l’agent de voyages et l’individuel. Si une agence belge vend un voyage vers la Tunisie alors que les consignes des affaires étrangères belges la décommandent, il sera responsable en cas de problème et son assurance ne le couvrira pas. Par contre, pour l’individuel, il contrevient également aux consignes de son gouvernement et part donc à ses risques et périls… Les assurances l’indemniseront-il en cas d’accident ? il faut leurs poser la question…»

(HD)

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY