TUI veut doubler son réseau d’agences

Ce samedi matin, il n’y en avait que pour TUI dans la presse. Ou plutôt dans la presse néerlandophone pour être précis. Si le Soir publiait une interview d’Elie Bruyninckx (CEO de TUI Benelux-Pays-Bas et France) relative au changement de nom de la compagnie, nos confrères de la Libre Belgique reprenaient une info autrement plus intéressante. Les journaux flamands De Morgen et Het Laatste Nieuws (HLN) annonçaient que TUI allait tout simplement doubler son réseau d’agences en Belgique.

Une information « eentalig, nederlandstalig »

Relayée en Une et en pleine page dans le corps des deux plus grands journaux flamands, la communication de TUI n’est pas passée inaperçue en Flandre. Si le Morgen et HLN en faisaient leur manchette, la radio (VRT) et la télévision (VTM) ont repris l’information en chœur : TUI double son réseau d’agences propres. Si leur nombre était de 68 en début d’année, elles sont déjà passées à 91 en octobre. Dans les années à venir, ce ne sont pas moins de 130 agences qui sont annoncées sur le territoire.

img_2157Tout augmente, sauf les prix

L’objectif du groupe flamand est clair. Surfant sur l’émotion suscitée par ING, le groupe estime que les clients seront désormais en attente d’un contact personnalisé.

Mais surtout, les nouvelles agences seront installées dans des lieux de passages et des centres commerciaux. L’idée est que leurs clients ne pensent qu’à cette marque au moment de googeler sur le net.

Parallèlement à cette présence visuelle dans la vie de leurs clients, ils souhaitent également faciliter les réservations sur la toile. Cela, dans les prochains mois grâce à des « innovations technologiques », nous informe Joost Freys, journaliste chez HLN. Autre nouveauté, le groupe souhaite étendre son offre de quelques 30%, en proposant 350 hôtels en catalogue.

Les prix seront également revus à la baisse. Le groupe garde sa filiale Sunjets pour les portefeuilles les plus légers. De nouvelles manières de voyager seront proposées à leurs clients mais la Direction souhaite garder ses changements top secrets pour l’instant.

Les commentaires de Pagtour

Il est pour le moins curieux que la communication de TUI soit si différente pour le marché flamand et pour le marché francophone. Les 350 hôtels en catalogues et l’extension de l’offre de 30%, Dirk Van Holsbeke l’avait annoncé en Sicile. La baisse des prix, elle peut découler de la baisse de 1% des commissions, notamment. Mais il n’a pas parlé de doubler le nombre d’agences.

En y réfléchissant, on peut se dire que la suppression de la licence d’agence en Flandre facilite grandement l’accès à l’ouverture d’officines propres. On en revient aux points de vente dans les grandes surfaces, comme naguère. La situation réglementaire en Wallonie n’étant toujours pas claire, TUI se concentrera pour l’instant sur le marché flamand.

Avec comme conséquence que les agences indépendantes flamandes auront encore moins l’occasion d’atteindre les chiffres minima donnant droit à l’incentive de commissions. On attend les réactions du coté de la VVR. Mais n’en déduisons pas que les agences wallonnes sont favorisées : bien peu atteindront les 250.000 € requis pour avoir droit à l’incentive, puisque le chiffre d’affaires sera calculé par point de vente et non plus par groupements d’agences…

Marc Dans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY