TUI se sent pousser des ailes … surtout en mer!

L’objectif de TUI est de contrôler l’ensemble de la chaine qui relie le client à ses vacances. On comprend que la distribution sera TUI, le transport sera TUI, l’hôtel sera TUI…mais au-delà de cette simple réflexion, c’est un ensemble de produits qui assurent aujourd’hui une belle rentabilité au groupe allemand.

Des résultats qui poussent TUI à contrôler toute la chaîne

Les plans d’expansion de TUI Group arrivent après une nouvelle année très rentable. A la fin de son exercice 2015-2016, le groupe aura réalisé un bénéfice de près de 620 millions d’euros.

C’est une augmentation de près de 33% par rapport à l’exercice précédent. Cette croissance du résultat est venue en dépit des problèmes géopolitiques en Turquie et en Afrique du Nord qui auraient coûté à la société environ 50 millions d’euros.

Le groupe veut se démarquer de ses concurrents

Plutôt que de simplement signer des accords avec des chaînes hôtelières ou de vendre au travers de sociétés de croisières, TUI veut investir dans les infrastructures afin d’être présent sur toute la chaine de valeur.

Des investissements importants vont être réalisés dans des domaines clés tels que dans la construction ou le rachat d’hôtels mais également dans l’achat de navires de croisière. L’objectif est bien sûr de contrôler ses produits mais surtout d’éviter d’être une entreprise moins saisonnière.

TUI revend déjà au moins 50% sur ses propres activités

À l’heure actuelle environ 50% des activités de TUI vient de son propre contenu (ses hôtels ou ses propres croisières). Les croisières représentent une partie non négligeable de ses bénéfices.

TUI Cruises est très rentable et stratégique

Il s’agit d’une société que TUI gère avec Royal Carribean. La société prévoit trois navires supplémentaires pour sa clientèle britannique et deux nouveaux navires avec Hapag-Lloyd.

Comme le souligne le patron du groupe, la croisière est un des piliers qui va permettre la transformation du groupe

L’hôtellerie est très diversifiée

La croissance hôtelière de TUI est un mélange d’établissements gérés, détenus ou loués. Certains des hôtels viennent de sa joint-venture avec RIU. Les prochains investissements viendront vers les régions à forte croissance et surtout là où le groupe risque d’avoir une pénurie d’approvisionnement.

La commercialisation sous une marque unique

Dans le passé TUI possédait déjà une grande collection de voyagistes et de compagnies aériennes. Dans chaque pays, on trouvait des marques différentes.

C’est bien normal, le groupe TUI est constitué d’entreprises rachetées au fil des années. L’objectif est désormais d’assurer la promotion d’une seule marque.

Certains pays ont plus de difficultés à changer la marque

Si le changement de marques s’est bien passé aux Pays-Bas ou en Belgique, la nouvelle image de marque au Royaume-Uni devrait être particulièrement difficile en raison du niveau élevé de reconnaissance de Thomson, qui existe depuis plus de 50 ans.

En France, les marques se fondent petit à petit sous l’emblème TUI. Le truculent Jacques Maillot, l’ancien patron de Nouvelles Frontières, n’aurait jamais imaginé cet affront.

Il va falloir s’y faire, le groupe TUI va encore se renforcer. Les autres tour-opérateurs doivent faire preuve d’imagination et offrir des services personnalisés pour résister. On le dit depuis longtemps.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY