TUI: plus de 3 milliards de pertes !

TUI a présenté ses chiffres d’affaires. Malgré les tristes résultats, la direction reste plutôt optimiste : il y a « de la lumière au bout du tunnel, et les perspectives pour le tourisme et pour le groupe sont bonnes ». On évite de parler des aides de l’état, sans lesquelles il y aurait eu un désastre comme pour Thomas Cook.

TUI compte sur les vaccins !

Le groupe allemand semble certain qu’il retrouvera en 2022, les niveaux de ventes d’avant la pandémie. Le PDG Fritz Joussen a déclaré : « La perspective des vaccinations dès le début de l’année augmentera considérablement la demande de vacances d’été en 2021 ».  Cependant, la confiance n’est pas de mise pour faire une prévision plus précise pour le nouvel exercice.

Une perte colossale !

La diminution des réservations a plongé le plus grand groupe de voyages au monde, dans le rouge l’exercice financier 2019/2020. Au final, il y a eu une perte de plus de 3,1 milliards d’euros, après un bénéfice d’environ 416 millions d’euros en 2018/2019. Le chiffre d’affaires de l’entreprise, est passé de 18,9 milliards à 7,9 milliards d’euros.

Des réservations en forte baisse cet hiver

Pour la saison d’hiver en cours, les réservations sont actuellement 82% inférieures au chiffre de l’année précédente. Les prix ont augmenté en moyenne de 4%. « Nous avons un niveau d’activité d’environ 20% de l’activité hivernale normale », a déclaré Fritz Joussen. « Mais c’est mieux que rien » … Il s’agit de « bien traverser cet hiver. Nous avons vu le pire »

L’été 2021 semble se présenter positivement

Les choses vont un peu mieux pour l’été 2021. Sur la base de l’été 2019, comparable et sans pandémie, 3% de clients en plus auraient réservé. Dans l’intervalle, les prix ont augmenté de 14% par rapport à l’été de l’année qui se termine maintenant.

TUI espère que les aides seront suffisantes

Les aides d’État et en capital ont permis de sauver le groupe TUI de l’effondrement financier, à l’instar de Lufthansa ou de son concurrent FTI. Selon TUI, le montant des fonds actuellement disponibles serait de 2,5 milliards d’euros. Le PDG « suppose » que l’argent sera suffisant pour la crise. Fin septembre, l’entreprise avait déjà obtenu plus de trois milliards d’euros de soutien financier.

Les actionnaires se sont récemment mis d’accord avec le gouvernement fédéral ainsi qu’avec des investisseurs privés et des banques sur un paquet supplémentaire de 1,8 milliard d’euros. Le gouvernement fédéral est impliqué et il pourrait à l’avenir être directement impliqué dans le groupe par des contributions silencieuses, dont certaines seraient converties en actions de la société.

Une aide publique critiquée par les syndicats

L’aide publique est également vivement critiquée par les syndicats, car TUI supprime des milliers d’emplois en même temps. Un certain nombre de politiciens rejettent également une éventuelle entrée de l’État allemand dans le groupe.

Le programme d’austérité a conduit à supprimer des milliers d’emplois. Les effectifs seraient passés de 71 473 à 48 330 à la fin du mois de septembre.  Le groupe veut réduire les coûts annuels de 400 millions d’euros sur le long terme – auparavant, l’objectif était de 300 millions d’euros.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY