TUI et Expedia sont deux entreprises différentes. Cependant, elles adoptent des stratégies assez similaires pour continuer à croître aujourd’hui et dans le futur et surtout ne pas se laisser dépasser par des start-ups trop gênantes.

TUI se lance dans les services associés aux voyages

TUI n’est pas une société débutante en la matière. Aujourd’hui, elle organise actuellement environ 24 millions de transferts et 4,6 millions d’excursions. Mais elle a décidé de fortement progresser au cours des prochaines années. Il y a plusieurs raisons : de nouvelles entreprises proposent ce type de service et les marges de ces offres sont importantes.

Les transferts et les excursions : un segment qui va encore progresser

Non seulement le nombre de jeunes entreprises ne cessent de croître mais la progression des compagnies low-cost n’est pas étrangère à l’intérêt que portent les entreprises aux transferts, excursions et activités diverses.
On peut ajouter qu’Airbnb aura été un déclencheur important dans cette activité et a même créé sa propre offre en 2016 au travers de Trip.

De nombreuses sociétés spécialisées ont émergé

Parmi les sociétés indépendantes, on peut citer www.GetYourGuide.com, basée à Berlin qui a des partenariats notamment avec KLM ou EasyJet. Le site www.Musement.com est une startup italienne qui réussit bien et qui a avalé www.triposo.com, fondée par des anciens de Google ! On peut évoquer www.Klook.com, une startup basée à Hong Kong.

Il y a également www.Peek.com une société créée par la ravissante Ruzwana Bashir à San Francisco. Elle a eu la chance d’avoir travaillé chez Blackstone Group et Goldman Sachs.

La société aurait eu plus de 160 millions d’utilisateurs en 2016 ! Ou encore www.Withlocals.com dont le jeune dirigeant est un hollandais : Matthijs Keij.

La société a déclaré qu’elle commercialisait un marché 1 200 visites et activités entièrement personnalisables et proposées par 900 hôtes locaux dans 24 villes internationales. En 2018, Withlocals s’étendra à 40 autres villes.

Difficile de donner toute la liste tellement le nombre de sociétés est important.

Les anciennes sociétés spécialisées ont été toutes rachetées

Www.Viator.com est sûrement une des plus anciennes entreprises à avoir proposé des tours et des transferts. Elle a été rachetée par TripAdvisor. Le japonais www.veltra.com qui a avalé une société créée par des français : www.citydiscovery.com.

Expedia de son coté, a préféré lancer son activité « tours » sans à faire de rachat. Mais le secteur estime que le géant américain pourrait tout de même s’offrir une des nombreuses sociétés spécialisées dans les prochains mois.

TUI veut organiser le marché

Fritz Joussen, le PDG, indique : « Il y a beaucoup, beaucoup de joueurs locaux et de petits acteurs mais nous croyons que nous pouvons organiser ce marché autour d’une plate-forme pour la gestion de cette activité ».

Pour montrer à quel point c’est important, TUI l’a désigné comme un segment indépendant au sein de l’entreprise.
Fritz Joussen a également laissé entendre que des acquisitions pourraient aider à poursuivre l’expansion.

Expedia ajoute la billetterie liée à des évènements

Www.expedia.com vend maintenant des billets pour des événements sportifs, des concerts et du théâtre grâce à un partenariat avec TicketNetwork.

Les billets peuvent être recherchés par type d’événement, destination, lieu, équipe, événements à proximité ou événements populaires à l’échelle nationale. Expedia Local Expert ajoute donc une corde à son arc en complément des offres de transferts et d’excursions.

Un segment lucratif relativement négligé par les agences

La vente d’excursions et d’activités sont rarement proposées par les agences de voyages. Les voyagistes qui possèdent leurs propres réceptifs savent qu’il s’agit d’une activité très lucrative. A ses débuts, Marmara proposait des voyages vers la Turquie à des prix très bas car elle savait que la tournée des boutiques de souvenirs et de tapis compensait largement ce qu’elle perdait en vendant un package. On estime aujourd’hui ce seul segment à plus de 40 milliards, rien qu’en Europe.

On ne peut qu’encourager les professionnels à proposer cette prestation. Plusieurs acteurs spécialisés proposent des collaborations offline et online.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY