TUI: enfin un site internet en français

Après 45 ans d’existence en Belgique (via le rachat de sa filiale Jetair), le TO anglo-allemand TUI se dote d’un site rédigé dans un français (enfin) impeccable mais où certaines « particularités » subsistent. Une situation embarrassante que le groupe avait reconnue – à demi mot – sur cette page dernièrement.

Un site en français car il le faut bien ?

Pour la filiale ostendaise de TUI, il semble évident que le marché francophone représente un territoire dans lequel ils évoluent avec des pieds de plomb. A titre d’exemple, nous vous renvoyons vers notre article précédent où nous reprenions quelques traductions incompréhensibles, voire manquantes, sur leur site internet en français. Suite à notre article, celles-ci ont été (presque toutes) corrigées.

Quand on lit les réactions outrées de certains néerlandophones en sens inverse, nous apprécions que le groupe ait enfin pris acte de certaines moqueries à leur propos.

Mais tout n’est pas encore revenu à la normale. Le Barkie Kids Club est l’espace dédié aux enfants dans certains hôtels du groupe. La page vante des « activités en français » et des sports « bien drôles » sic.

benux

Si le simple nom de « Barkie » fait sourire tout francophone qui se respecte à cause de sa consonance évidente avec le mot wallon « barakie », la copie d’écran que nous reproduisons ici vous rassurera certainement quant à l’accompagnement en français de vos enfants.

Travailler chez Jetair? En néerlandais seulement

Si TUI nous a récemment fait savoir que l’équipe de Florence Bruyère (Responsable Presse & Communication FR) avait reçu l’aide de nouveaux traducteurs francophones, il n’empêche que certaines choses étonnent.

Gageons qu’elle a du batailler dur pour parvenir à ses fins. Parmi les dizaines d’offres d’emploi qui sont proposées ce lundi sur leur page internet : 1 seule concerne Bruxelles (Westland à Anderlecht). D’Ostende à Malines en passant par Zaventem et Kortrijk, le groupe propose seulement une fonction susceptible d’intéresser un(e) francophone. Curieux de nature, nous avons bien entendu cliqué sur le lien suivant pour en savoir plus 🙁http://jetair.easycruit.com/vacancy/1703093/40688?iso=fr&ref=).

Avec surprise, nous y découvrons que la personne doit parler couramment le néerlandais et avoir des … connaissances en français.

Les derniers sondages attestent de quelques 95 pct de francophones dans la Capitale du pays. Une situation apparemment peu connue au sein du groupe, qui s’améliore cependant.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY