TUI en France : le grand gâchis ! Et en Belgique ?

TUI France a convoqué un Comité Social et Economique (CSE) ce lundi 15 Juin. La direction évoque une restructuration des activités en France. TUI Belgique pourrait être également impacté.

Restructuration : Licenciements ?

Le Secrétaire général du CSE, Lazare Razkallah, a confirmé l’information d’un CSE Extraordinaire concernant la restructuration du Groupe en France.

Il aurait précisé qu’il s’agit d’étudier le nombre de poste que le groupe allemand compte supprimer. On évoque même la possibilité de réduire certaines activités ou certaines marques.

La restructuration de TUI France n’est pas nouvelle

Déjà en 2019, TUI indiquait vouloir « repenser le modèle économique et l’organisation » de sa filiale française. Le groupe était même en discussion avec le groupe Marietton afin de céder quelques actifs.

Les discussions n’ont pas abouti. Aujourd’hui, après l’épidémie, le monde des agences et des voyagistes va souffrir. Il sera difficile de trouver d’autres partenaires à court terme !

Un gâchis de rachats de marques prestigieuses

TUI aurait investi au moins 1 milliard d’euros en France depuis son arrivée, il y a près de vingt ans, via son entrée au capital du groupe Nouvelles Frontières.

D’autres rachats ont suivi comme Marmara. Il y a deux ans, TUI avait même repris les activités de Transat (Look Voyages et Vacances Transat). Pour quel résultat ??

TUI en France perd de l’argent

Depuis 2016, TUI en France est en déficit chronique. Pourtant les marques rachetées avaient un fort potentiel. Malheureusement, le groupe allemand n’a pas su les développer. Les changements successifs de patron n’ont pas arrangé l’affaire.

Quels pourraient être les impacts pour TUI Belgium ?

Les branches françaises et belges travaillaient ensemble sur des plans de transports. La demande sera bien évidement moindre d’ici la fin de l’année.

Il faut donc s’attendre également et malheureusement à quelques restructurations également en Belgique. Mais, il est clair que TUI France sera fortement touché.

Déjà une faillite connue en Belgique

Swissport, la société de services aéroportuaires qui travaille notamment pour Brussels Airlines vient de déposer son bilan. Cette faillite risque de peser sur 1.500 emplois.

Dans ce cas également, les difficultés financières de Swissport en Belgique dataient avant la période coronavirus.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY