TUI : Croissance de 22 % du nombre d’escapade en décembre

Le nombre d’escapades en décembre, en dehors des vacances de Noël, est cette année 22 % plus important que l’année passée et 60 % plus important qu’en 2016. La période de fin d’année est la période idéale pour une escapade et les Belges profitent de leurs derniers jours de congé pour partir à l’étranger. C’est ce qu’il ressort d’une étude de TUI sur les escapades d’environ 4 nuits.

La croissance du nombre d’escapades en fin d’année date de quelques années. TUI, le premier tour-opérateur en Belgique, note une croissance du nombre d’escapades de plus de 20 % chaque année en décembre (séjours de moins d’une semaine).

Les raisons de cette croissance sont évidentes : les grandes villes attirent de plus en plus – surtout pour le shopping de fin d’année-, le besoin de faire le plein de soleil dans la période la plus sombre de l’année se fait sentir et la nécessité de prendre les derniers jours de congé est bien là.

La plupart des employés gardent quelques jours de congé pour des circonstances exceptionnelles. Si ces jours sont toujours disponibles en fin d’année, les Belges en profitent alors pour faire une escapade en last minute.

Il s’agit principalement de vacanciers qui ne partiront plus pendant les vacances de Noël mais qui profitent tout de même des tarifs avantageux d’avant les périodes scolaires. Les promotions sont nombreuses et ils peuvent déjà trouver des vacances en avion pour 200 € ou 300 € par personne, tout compris.

D’autre part, les marchés de Noël d’Allemagne sont une valeur sûre. Cologne, ville toute proche, a d’ailleurs doublé son nombre de réservations par rapport à décembre 2017. Parmi les grandes métropoles, Londres est depuis de nombreuses années déjà la ville par excellence pour quelques jours de shopping de fin d’année.

En décembre, Brexit ou pas, la capitale anglaise séduit. Le nombre de réservations pour Londres est de 50 % plus élevé chez TUI qu’en décembre 2017.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY