Trump va taxer l’Europe à cause d’Airbus

Après 15 ans de procédures, l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a tranché en faveur des États-Unis.

Des subventions illégales à Airbus

Suivant une réclamation des Etats-Unis, l’OMC a considéré comme illégales les subventions accordées à Airbus notamment pour l’A380 et l’A350. Le préjudice aurait été évalué entre 5 et 10 milliards de dollars américains.

Les États-Unis s’apprêtent à taxer

L’OMC autorise les Etats-Unis à imposer des droits de douane envers l’Union européenne dans le cadre cette longue bataille sur les subventions accordées à Airbus. L’OMC doit encore autoriser un montant spécifique que les États-Unis peuvent récupérer grâce aux droits de douane.

Toutefois, le représentant du commerce des États-Unis a déjà établi deux listes de produits pouvant être taxés, d’une valeur maximale de 25 milliards de dollars : avions, poisson, vin, sacs à main en cuir, tapis et horloges.

Airbus et Boeing bénéficient d’aides gouvernementales

Le président américain ne pouvait rêver mieux que cette sanction vis-à-vis de l’Europe. Mais la vérité, c’est que les deux constructeurs obtiennent des aides directement ou indirectement.

Boeing obtient des contrats exclusifs avec l’armée. Airbus bénéficie d’allégements fiscaux et de subventions gouvernementales sous la forme de commandes gouvernementales. Il faut espérer que l’Europe a porté plainte auprès de l’OMC également.

En attendant, Boeing reste largement devant Airbus

L’avionneur européen aura connu une hausse des ventes à fin 2018 avec la vente nette de 747 avions. Boeing affiche des ventes à hauteur de 893 appareils sur la même période.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY