« De grands groupes de voyageurs, en particulier ceux qui voyagent pour les conférences, modifient leurs réservations pour des villes plus conviviales comme Toronto, plutôt que pour les États-Unis », souligne un article mis en ligne sur le site de Bloomberg, en citant les propos du chef de la direction de Marriott International.

Selon Arne Sorenson, « le langage diviseur et les politiques divergentes du président Donald Trump contribuent à pousser les voyageurs d’affaires au nord de la frontière, certains estimant qu’il est plus simple de faire entrer un groupe international au Canada qu’aux États-Unis ».

« À l’heure actuelle, il y a une perception dans le monde que les États-Unis sont un peu moins accueillants que par le passé », a ajouté le chef de la direction du groupe hôtelier. « Marriott aborde la question dans des conversations avec la Maison Blanche sur l’accueil des visiteurs de l’étranger », a encore déclaré M. Sorenson, selon Bloomberg.

On peut lire l’article (en anglais) au : www.bloomberg.com/news/articles/2017-11-01/trump-is-pushing-travelers-north-to-canada-marriott-ceo-says.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY