Trump accentue la phobie dans le transport aérien

On connaît les positions du président américain sur une partie du monde musulman qu’il considère comme un danger terroriste. Si les pays amis comme l’Arabie Saoudite sont épargnée pour des raisons multiples, d’autres sont mis à l’index. Pourtant, ce n’est qu’une minuscule minorité qui empoisonne les services anti-terroristes des principaux pays du globe. Mais à force de marteler ce message, n’importe quel passager un peu en décalage peut créer un événement

Les européens et les américains discutent

Il semble que les européens soient contre les mesures sécuritaires imposées par les États-Unis concernant la mise en soute des ordinateurs et tablettes. Il faut espérer que cette mesure ne soit pas appliquer car elle coûterait chère …aux compagnies aériennes mais également et surtout aux passagers.

american airlinesUn vol American Airlines qui a failli devenir un évènement national

La semaine dernière, un passager, ressortissant turc, voyageait en classe économique de Los Angeles à Honolulu. L’homme s’est déplacé vers la classe affaire avec une couverture sur la tête. Il s’approchait d’un chariot contenant des boissons.

On ne connaît pas le motif réel du problème mais les membres de l’équipage lui ont demandé de retourner à sa place. Ils ont considéré très vite qu’il constituait un risque. Il a été maîtrisé par les employés ainsi qu’un officier de police de Los Angeles qui était hors service. L’homme ne s’est pas débattu.

Le motif ne semblait pas sérieux, mais deux F22 ont escorté l’avion

Le passager s’est retrouvé illico presto sur son fauteuil. Il a été menotté et couvert avec des oreillers. La porte de la cabine de pilotage n’a pas été ouverte. Il n’y avait aucun explosif. Mais en plus, deux F-22 de la Garde nationale aérienne hawaïenne ont escorté l’avion pour la dernière partie du vol.

Trump était informé en temps réel…

Le passager devait faire face à des accusations fédérales d’interférences avec un équipage, selon un responsable. Les enquêteurs tentent toujours de déterminer le motif de la perturbation. Le président Donald Trump a également été informé de l’incident, selon les propos du le porte-parole, Sean Spicer.

A notre connaissance, l’homme a été arrêté à sa descente d’avion. Une enquête est en cours. La phobie d’un attentat terroriste est dans toutes les têtes après les récentes décisions sur les ordinateurs et tablettes.

On ne connaît pas encore les résultats de l’enquête mais cette affaire exprime assez bien l’ambiance du transport aérien aux US. C’est un peu triste !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY