Trois prétendants pour grimper dans le cockpit de Charleroi Airport

Le 28 février prochain, le conseil d’administration de Charleroi Airport auditionnera le trio de candidats retenus pour remplacer Jean-Jacques Cloquet au titre de directeur général de la société de gestion du second aéroport du pays. Une Française, un Carolo et un Flamand ont été finalement retenus sur une quarantaine de candidatures déposées.

Seul régional de l’étape, en tout cas de par sa naissance (son père Étienne fut conseiller communal à Charleroi et ministre libéral), Denis Knoops est aussi le seul à n’aligner la moindre référence dans le secteur aérien.

Ingénieur commercial (UCL) de formation, il a fait toute sa carrière dans la grande distribution, dans une chaîne passée voici peu sous contrôle batave… ce qui signa aussi sa mise à pied !

S’il fut quelques années le CEO de l’enseigne au Lion, on retiendra de lui, lors d’une ultime restructuration de ce géant belge de la grande distribution, des relations plus que rugueuses avec les organisations syndicales.

Ce qui aurait, à l’évidence, pu causer problème avec la base syndicale du plateau de Gosselies ….si celle-ci avait été consultée !

Si Denis Knoops est officiellement à la recherche d’un job, il a investi ces derniers mois dans plusieurs sociétés où il figure en qualité d’administrateur.

De Paris à Gosselies ?

Profil tout autre avec la française Françoise Barrard.

Diplômée en 1988 de l’Ecole Nationale d’Aviation Civile (Toulouse) , cette ingénieure est membre du groupe Air France depuis de nombreuses années déjà.

La jeune cinquantenaire est, depuis un peu plus de deux ans, COO (en charge de l’opérationnel) de l’aéroport de Roisy-Charles de Gaule.

La question est de savoir pourquoi Françoise Barrard souhaite quitter son poste parisien pour le tarmac de Gosselies où, cela dit en passant, Patrick Lambrechts exerce, depuis de nombreuses années, et à la totale satisfaction de tous ses clients, Ryanair en tête, les fonctions de COO.

Ce profil de COO est donc aujourd’hui rempli et très bien rempli, Charleroi Airport recherchant davantage un manager tourné, outre le social, vers des fonctions commerciales pour la recherche de nouvelles compagnies clientes.

Rappelons aussi au passage que la rémunération du DG du second aéroport du pays est limitée, par décret, à un peu plus de 260.000 EUR !

Polyvalent

Enfin, la dernière candidature avancée est celle de Philippe Verdonck.

Flamand originaire du Brabant flamand mais, dit-on, très à l’aise dans la langue de Molière, Verdonck affiche, des trois candidats, l’expérience professionnelle la plus diversifiée avec un passage de huit ans dans le cargo chez l’indien Jet Airways, dans l’aviation commerciale chez Korean Air (6 ans) à Bruxelles et Luxembourg et enfin dans la logistique où il dirige actuellement les activités de Worldwide Flight Services (WFS) à Machelen depuis…. quatre mois seulement !

Reste à voir, à l’exception de Denis Knoops qui semble immédiatement disponible, combien de temps s’écoulera entre le choix du futur DG et sa prise de fonction dans le cockpit de Charleroi Airport.

Encore un peu de patience donc….

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY