Tourisme : Encore un géant qui abandonne

Depuis la crise sanitaire du coronavirus, beaucoup de groupes de distribution, tourisme ou autres, semblent réduire leurs ambitions. Dans le secteur du voyage, le géant Lidl voulait se mesurer à REWE avec DER Touristik. C’est raté ! Lidl voyages fait donc marche arrière, notamment en Allemagne, son principal marché !

Lidl Voyages souhaitait être un opérateur intégré

Lidl a commencé son offensive dans le secteur de la vente de voyages il y a quelques années d’abord en Allemagne, en Suisse et en Autriche. Puis a continué en Italie, en Irlande aux Pays Bas et en France !

En 2018, Lidl avait acheté le tour opérateur allemand, JT Touristik. Le groupe souhaitait avoir une activité intégrée (production – distribution). Aujourd’hui, le discounter allemand change son modèle

Lidl ne quitte pas le tourisme

Cette annonce ne signifie pas que le groupe quitte complètement l’activité touristique. L’entreprise devrait maintenir son portail Lidl Reisen, avec un petit nombre d’employés qui continueront à collaborer avec des voyagistes comme Big Xtra. Son modèle rejoint celui qu’a choisi son concurrent Aldi. Lidl doit décider du sort de 120 employés.

Le coronavirus aura fragilisé les plus grands groupes

La pandémie aura fait vaciller un géant comme TUI et un changement dans l’actionnariat de FTI. Il est clair que Lidl en a profité pour mettre un terme à son activité de tour operating. Même Lufthansa a dû accepter que l’état allemand soit présent dans son capital à hauteur de 20 %.

Le propriétaire de Lidl n’a pas dit son dernier mot

Le secteur voyage de Lidl doit proposer une alternative crédible à son propriétaire. L’objectif est de proposer une alternative au sein du groupe Schwarz auquel appartient Lidl. Pour information, l’allemand Schwarz, qui possède les chaînes Lidl et Kaufland, a dépassé le français Carrefour en tant que plus grande entreprise de supermarchés d’Europe.

Serge Fabre

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY