Tourisme en ligne: près de 15 milliards d’euros en 2016 en France

Spécialisé dans les études marketing dédiées au secteur du tourisme, des transports et des loisirs, le Cabinet Raffour analyse les comportements, opinions et attitudes des touristes grand-public et des voyageurs d’affaires, des agents de voyages et des différents infomédiaires et acteurs de l’offre. Son « baromètre » est présenté chaque année lors d’un séminaire à Paris, qui fait référence.

Les départs en hausse en 2016

Le taux de départ global des Français de 15 ans et + a été en 2016 de 63%, en hausse de 3 points. L’année a vu se succéder une série d’événements marquants, socio-économiques, sécuritaires, météorologiques, mais la réaction des Français a été de partir davantage en vacances. Le « besoin vital de partir », qui tourne habituellement autour de 50%, atteint pour la 1ère fois depuis 15 ans 55% des Français partis. La « soupape » des vacances joue à plein, avec pour corollaire une baisse du nombre de types de séjours.

Les courts séjours à la baisse

Le taux de départ en courts séjours marchands de loisir, en baisse de 3 points vs 2015, a été de 34% des Français de 15 ans et + en 2016. Néanmoins il reste à un niveau élevé dans la mesure où 2015 avait été une année record. La baisse de 2016 s’explique par différents facteurs : une météo plus défavorable, un prix du baril de pétrole tendant à la hausse et un choix davantage orienté vers le long séjour.

Les Français sont partis plus longtemps

Le taux de départ en longs séjours marchands de loisir a été, lui, de 41% en 2016, soit une hausse de 5 points. Cette tendance est très positive pour le secteur car ces séjours comportent des prestations payantes choisies majoritairement autour d’un nouveau lieu de séjour. Dans un contexte socio-économique tendu, les Français cherchent à optimiser le rapport dépenses/ plaisir et accentuent leur niveau d’exigence vis à vis des acteurs de l’offre.

Quant au taux de départ en longs séjours non marchands de loisir (en famille, chez des amis ou en résidence secondaire), avec 25% des Français de 15 ans et + en 2016, il s’affiche en baisse de 4 points.

La moitié des Français ont payé en ligne

Enfin, le cabinet Raffour a observé qu’en 2016, en France, le montant des ventes entièrement réalisées en tourisme en ligne a représenté près de 15 milliards d’euros, tous acteurs confondus (source Raffour Interactif 2017), avec notamment l’augmentation des ventes directes des acteurs touristiques des domaines de l’hébergement, des activités de loisirs et récréatives, des parcs de loisirs, des transports, du patrimoine…

Au total, 50% des Français partis ont réservé tout ou partie de leurs séjours sur Internet (via ordinateur, tablette, smartphone) en payant intégralement en ligne, en hausse d’1 point par rapport à 2015. Ce succès, estime Guy Raffour, est dû à l’augmentation des séjours marchands, à l’accès en temps réel aux disponibilités, au développement des modules de réservation en ligne avec paiement sécurisé et à la hausse des partis ayant le statut d’internautes.

Ce taux de 50% est d’autant plus significatif qu’une partie des Français a pris des séjours non marchands et que l’utilisation du véhicule personnel majoritairement pour les séjours en France diminue de facto la réservation de transports.

Une dizaine d’acteurs essentiels du tourisme français sont également venus présenter leur entreprise, leurs nouveautés et leurs projets, parmi lesquels Air Transat, Amadeus, le Futuroscope, TUI, Voyages-SNCF, etc.

Comme chaque année, un CD-ROM comprenant l’ensemble des chiffres sera disponible dans le courant de l’été.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY