Tourisme en France : le verre à moitié plein

Face aux difficultés rencontrées par la France (et en particulier la menace terroriste), les professionnels n’ont pas de quoi se réjouir. Certes, mais d’autres tendances démontrent qu’il n’y a pas de quoi se décourager pour autant. La consommation touristique intérieure augmente de 0,9% et les résidents français continuent de réaliser deux tiers de la consommation. L’impact doit donc être relativisé.

Quelques chiffres

En 2015, la consommation touristique intérieure a progressé de 0,9%. Elle atteint 158,6 milliards d’euros et est équivalente à 7,3% du PIB. La consommation des touristes étrangers a évidemment été très impactée par les attentats du 13 novembre 2015, alors que le début d’année avait été positif. Comme les années précédentes, les résidents français ont réalisé deux tiers de la consommation touristique en France, et les étrangers un tiers.

Les dépenses en hébergements touristiques marchands, notamment les campings, ont le plus progressé en 2015. Il en va de même pour le transport aérien. En revanche, les dépenses en carburants, sous l’effet de la baisse du prix de l’essence, ont le plus diminué avec les dépenses en aliments et boissons (hors restaurant).

Malgré tout, la destination France conserve le premier rang mondial en 2015, avec 84,5 millions d’arrivées de touristes internationaux. Elle est aussi quatrième en termes de recettes avec 41,4 milliards d’euros.

Dernier chiffre, non des moindres : le taux de départ en voyage des Français est de 74,8% en 2015, sachant que 71,1% de ces 198,8 millions de voyages – pour motifs personnels, précisons-le – sont réalisés en France métropolitaine.

Conséquences sur l’emploi

Selon les résultats d’une étude PageGroup, la relance de l’activité dans l’hôtellerie et le tourisme prend certes du temps, mais ce secteur en pleine mutation structurelle continue de recruter. Tant les grandes chaines internationales que les plus petits opérateurs cherchent à embaucher des cadres pour s’entourer de profils plus polyvalents, plus ouverts et plus pragmatiques. Les fonctions les plus recherchées concernent la direction de réseau, d’exploitation et d’opération, mais aussi le marketing et le commercial.

Attirer les étrangers

C’est essentiellement les touristes étrangers que la France doit parvenir à attirer à nouveau. Or, si l’image du pays est affectée par plusieurs événements négatifs en tous genres – grèves, manifestations avec violence, agressions visant spécifiquement des touristes asiatiques, braquage de starlettes – c’est bien l’image des attentats et les craintes face à la menace terroriste qui constituent le principal frein.

S’il y a des réponses à apporter à la délinquance, la menace terroriste est beaucoup plus difficile à combattre. Quelle que soit la campagne publicitaire menée, celle-ci ne servira à rien si un nouvel attentat survient. Ce qui est certain, c’est que communiquer pour rassurer les touristes étrangers en affirmant qu’ils n’ont « rien à craindre » en France tout en maintenant l’État d’urgence envoie un message contradictoire.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY