Tourisme en Europe en voie de guérison?

C’est ce que semblent montrer les derniers résultats de l’Air Traveller’s Traffic Barometer d’European Cities Marketing et Forward Keys.

Au premier trimestre, les arrivées internationales en Europe semblent en voie constante de reprise avec un retour aux valeurs positives pour l’ensemble des sous-continents et une progression qualifiée de «très bonne» sur les voyageurs long-courrier. Ces derniers ont en effet augmenté de 8,3%.

L’ensemble des arrivées internationales en Europe a gagné 3,5%, un résultat attribué principalement au marché nord-américain qui vu son nombre de voyageurs gagner 6,7%. Le marché US semble profiter de l’avantage du taux de change entre dollar et euro/livre sterling. L’Asie et l’Océanie ont également vu leur nombre de voyageurs augmenter, avec notamment les marchés de Chine, du Japon et d’Inde en tête.

Du côté de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud, une nette amélioration est observée grâce au Brésile, à l’Argentinet et à la Colombie qui représentent près de 70% des voyageurs provenant de la région. Parallèlement, les flux intra-européens (60% du total des arrivées en Europe) sont restés stables. Cependant, des signes de reprise sont observés.

Lisbon_1498640453-e1498640518796-696x385Au final, l’Amérique du Nord est le marché qui semble le plus sain et le plus stable. L’Afrique, l’Asie et l’Océanie confirment leurs améliorations après les baisses du quatrième trimestre de 2015 et premier trimestre de 2016 suivant directement les attaques terroristes de Paris.

En termes de réservations pour le 2e trimestre de l’année, c’est également une hausse qui est observée – le glissement de Pâques de mars en 2016 à avril en 2017 y est certainement pour quelque chose. L’Amérique du Nord progresse de 26%. Le Moyen-Orient voit son nombre de voyageurs gagner 14,7%.

En termes de destinations, les villes du Sud ont la cote avec Lisbonne et Madrid qui confirment leurs bons résultats. Londres fait également très fort – un résultat attribué au taux de change favorable avec la livre sterling.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY