Touring et la FIA lancent une campagne pour une vitesse adaptée

« L’an dernier, en notre pays, pas moins de 10.500* amendes par jour ont été distribuées aux conducteurs pour non-respect des limitations de vitesse. En cinq ans, le nombre de contraventions pour infraction de vitesse a augmenté de 25% ». Chaque année, ce nombre augmente, dit Touring. C’est pourquoi l’organisation de mobilité lance aujourd’hui une campagne d’affichage, en collaboration avec la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), représentée par Touring dans notre pays.

« Nous voulons attirer l’attention des conducteurs sur le danger d’une vitesse inadaptée. Mais en même temps, nous demandons aux autorités d’appliquer des limitations de vitesse logiques et crédibles sur base de l’infrastructure existante et du type de route. L’objectif ne peut pas être de tendre un piège aux conducteurs ».

Cette augmentation du nombre de contraventions pour vitesse non adaptée n’est, selon Touring, pas due au fait que les usagers roulent plus vite. « Il s’agit surtout de contrôles plus nombreux chaque année, au moyen de radars mobiles ou fixes et de radars tronçons ». Ce dernier système est le plus crédible et honnête, dit Touring: le radar tronçon mesure la vitesse moyenne sur un trajet donné, de sorte qu’un conducteur qui roulerait trop vite pendant quelques secondes peut encore corriger sa vitesse.

« Cela évite aussi que certains conducteurs freinent brusquement, comme c’est le cas avec un radar fixe, pour ensuite de nouveau accélérer. Les radars tronçons ont, de plus, un effet de sensibilisation. L’augmentation du nombre d’amendes s’explique aussi par le fait qu’en beaucoup d’endroits la limitation de vitesse a été abaissée. »

Touring souligne ici le danger des limitations de vitesse peu logiques ou crédibles pour les usagers: une enquête précédente de l’organisation a démontré que 7 conducteurs sur 10 ne respectent pas ce type de limitation de vitesse. « Il est donc important d’évaluer au cas par cas la limitation de vitesse à appliquer en fonction de l’endroit et de la route. Des zones de limitations généralisées ont pour conséquence négative qu’un conducteur n’adaptera plus sa vitesse aux endroits où la limitation est pourtant justifiée.»

Touring: Chaque jour dans le monde, 3.500 personnes décèdent dans un accident de la route. « Chez les 15-29 ans, c’est même la première cause de décès**. Avec cette campagne internationale, les organisations de mobilité de la FIA tentent de sensibiliser les usagers de la route à un comportement plus sûr. « Des personnalités – chez nous, le champion mondial de sprint Yolan Blake – prêtent leur image et apportent ainsi plus de poids au message diffusé. En Belgique, cette campagne internationale porte donc sur la vitesse, une des 4 causes principales de décès sur la route (avec la distraction et la fatigue, la conduite sous influence et le non port de la ceinture de sécurité). Les affiches de la campagne sont diffusées dans 1.000 emplacements du pays.»

Touring et la FIA veulent sensibiliser chaque conducteur sur sa responsabilité pour rendre nos routes plus sûres. « Enfin, chacun peut soutenir cette action en signant la pétition sur www.fia.com/3500lives».

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Radars tronçons OK, mais uniquement là où les limites de vitesses sont réalistes.

    Exemple; l’avenue de Tervuren, entre les 4 Bras (tunnel du au dessus du Ring) et le rond point du Palais Colonial. C’est une longue ligne droite, 2×2 bandes, séparées par un terre plein (faisant jusqu’à 50m de large!!!), pistes cyclabes/trottoirs bien séparés. La vitesse maximale par défaut sur un 2×2 bandes avec terre plein est de 120. Et bien là, la limite est de 70km/h… Et je parie que c’est là qu’ils vont aller mettre un radar tronçon…

    Je ne suis pas membre de Touring car j’estime qu’ils ne font pas assez pour que les limites de vitesses soient réalistes. Ces dernières années, c’est à la baisse partout…

LEAVE A REPLY