Tour de Wallonie sur le thème de l’Art Nouveau

Durant ces vacances de Pâques, plutôt que d’aller grossir la foule dans nos lieux les plus touristiques, pourquoi ne pas faire un tour de Wallonie sur un thème très spécifique à la Belgique: l’Art Nouveau. L’architecture Art Nouveau est célèbre à Bruxelles, on sait moins qu’elle est aussi très présente à Liège, à Namur ou à Charleroi, entre autres.

Je vous propose donc un tour de Wallonie, que je fais commencer arbitrairement à Arlon, mais qui peut commencer dans n’importe quelle autre ville, évidemment.

Arlon : le N° 29 avenue de la Gare abritait la maison d’ameublement Toussaint-Koch. C’est une magnifique façade blanche aux boiseries vieux rose. La maison voisine vaut aussi le coup d’œil, notamment pour deux impostes de fenêtre, au premier étage, en carreaux de céramique fleuris. Neuf autres lieux dans la ville sont dédiés à notre thème.

Spa : 26, rue du Marché, presqu’en face de l’Office de Tourisme. Une belle maison verte avec balcons et loggia en fer forgé abrite un antiquaire-brocanteur. Et tant que vous y êtes, Spa mérite amplement que l’on s’y attarde. Les « pouhons », sources thermales ferrugineuses locales, ont fait la célébrité de la ville. Ne manquez pas non plus les anciens thermes et le casino, ainsi que les Nouveaux Thermes, accessibles par un funiculaire depuis l’hôtel Radisson Palace.

Verviers : Tout au bas de la rue du Chat Volant se trouve une grosse maison isolée dont il faut admirer la fenêtre ronde du deuxième étage, et les sculptures qui ornent la façade. Le nom de la rue vient sans doute du souvenir d’une expérience « scientifique » tentée jadis par le pharmacien Saroléa : il avait attaché un chat à une vessie de porc gonflée à la bouche, et l’avait lancé du haut de quelques étages. Il ne devait pas connaître la loi du plus lourd que l’air.

Il n’y a pas moins de 27 lieux Art Nouveau à Liège ! Commençons par la superbe villa de l’architecte Gustave Serrurier-Bovy, qui fait penser aux imposantes demeures de la côte belge. On peut y voir un superbe sgraffite, allégorie de l’Aube.

Au 44 rue Dartois se trouve une maison haute de cinq étages, à cheval sur les époques Art Nouveau-Art Déco, comme sa voisine, la Maison Gentry, dont la façade est ornée de très beaux sgraffites représentant une vigne grimpante. Au 33 rue des Augustins, c’est la splendide porte et les fenêtres du rez-de-chaussée qu’il faut admirer, ainsi que le beau sgraffite du premier étage.

La villa Beau-Site, au 14 de l’avenue des Combattants à Genval, est un sublime modèle épuré, proche des plus belles maisons contemporaines. La belle façade est entourée de deux majestueux saules pleureurs. Profitez-en pour faire la ballade tellement prisée par tous les habitants de la région : le tour du Lac de Genval, traversé par la frontière… linguistique. Vous y admirerez quelques superbes villas, en plus du fleuron de l’hôtellerie de Wallonie, le Martin’s Hôtel Château du Lac.

Si vous allez jusqu’à Soignies, vous ne pouvez manquez la très belle collégiale romane St-Vincent, mais si la soif vous prend, arrêtez-vous devant (faute de mieux) le café Modern, au 78 rue de la Station, et rêvez à une bonne bière… La maison présente des fenêtres au dessin arrondi typique de l’Art Nouveau.

Pour rester dans le roman, le chef d’œuvre religieux est sans conteste la cathédrale de Tournai et ses cinq clochers. Mais l’Art Nouveau est ici représenté par Horta, qui a dessiné le musée des Beaux-Arts de la ville, à ne pas manquer. Et il y a quatorze autres bâtiments Art Nouveau dans la ville !

A Mons, c’est dans la rue de Nimy que se trouve la sculpture de planches d’Arne Quinze, qui a beaucoup fait parler d’elle. Tout au début de la galerie qu’elle forme, au N° 37, vous verrez une belle façade classique, dont la porte en fer forgé est rehaussée de motifs feuillus dorés du plus bel effet.

Et voici Charleroi et ses 13 merveilles Art Nouveau. Sur le boulevard Solvay, on peut voir une belle maison au N°7 et surtout les vitraux de l’Université du Travail, au N° 31.

L’ancienne Maison des Métiers, au 40 rue Léon Bernus, mériterait un rafraîchissement, tandis que la Maison Dorée présente deux façades, l’une sur le Boulevard Alfred de Fontaine, l’autre sur la Rue Tumelaire : on peut y admirer de superbes sgraffites ainsi qu’une sorte de véranda au troisième étage, face à l’athénée royal. C’est un véritable chef d’œuvre !

Avant-dernière étape de notre tour, Namur et ses treize maisons Art Nouveau. L’une des plus belles se trouve à Jambes, au 82 avenue Materne, à deux maisons de la célèbre pâtisserie Normandie. La maison abrite une galerie d’art, ses deux portes et deux fenêtres sont englobées dans le même arc de pierre, et la fenêtre donne l’illusion d’un drapeau qui se déploie en oblique vers la porte.

Enfin sur la route de nos Ardennes, passez par Dinant pour y admirer la maison sise au 53 rue Daoust. Et puisque vous y êtes, allez vous balader du côté d’Anseremme, ou sur la citadelle, ou tout simplement aux bords de la Meuse, vers le château de Freyr : rien de plus fascinant que la vue d’un grand fleuve ! Bonne promenade.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY