«Toujours deux dans le cockpit»: la règle mise à mal

La mesure avait été décidée peu après le crash de l’appareil de Germanwings par plusieurs compagnies aériennes: si le pilote ou le copilote venait à quitter son siège, une personne de l’équipage devait venir prendre sa place le temps nécessaire pour que l’autre ne reste pas seul dans le cockpit. L’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) avait émis cette recommandation, suivie par de nombreuses compagnies.

Mais les pilotes sont mécontents de cette mesure, comme le révèle un récent sondage de l’EASA auprès de 3000 d’entre eux. Selon le quotidien «Argauer Zeitung», 90% voudraient la supprimer. Il semblerait que cette pratique ait généré davantage de risques, dont un stress psychologique. Cela engendrerait également un risque de distraction des pilotes, tout en surchargeant le travail du personnel de cabine. En outre, durant sa formation, ce dernier ne ferait pas l’objet des mêmes contrôles de sécurités que celui des pilotes.

L’EASA recommande donc que les compagnies aériennes évaluent les risques elles-mêmes et décident si elles veulent maintenir cette règle. Selon une porte-parole, Swiss International Air Lines s’y tient pour le moment; une évaluation serait actuellement en cours avec le groupe Lufthansa pour voir sous quelles conditions il serait possible d’y renoncer.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY