TO: un rayon de soleil sur les ventes ?

Remparts de Marrakech et montagnes de l'Atlas enneigées © Hervé Ducruet

Le journal Les Echos du Vendredi 18 Décembre évoque des “premiers rayons de soleil pour les voyagistes”. Plusieurs ont connu une hausse de ventes de dernières minutes. Cependant, le niveau des ventes reste encore très bas. Même s’il est de rigueur de rester optimiste, il faut garder les pieds sur terre. Non ?

Les français ont plusieurs choix de destination

Depuis le 15 décembre, nos compatriotes peuvent à nouveau voyager. Cependant, si plusieurs destinations se sont ouvertes, les exigences sanitaires restent un frein. On évoque bien sûr les Dom Tom et une cinquantaine de destinations possibles.

Les Canaries figurent parmi les destinations demandées, la Réunion, la République dominicaine, Dubaï, les Maldives, la Tunisie, le Maroc, la Tanzanie (avec Zanzibar) ou encore l’Égypte. Malheureusement, pour le moment l’Asie demeure fermée aux touristes. Singapour vient d’annoncer une reprise des voyages d’affaires en Janvier assortie d’un contrôle sanitaire renforcé.

Il est clair que tout le monde a envie de bouger

Olivier Kervela (NG Travel) se félicite de cette reprise du package. Cependant, il n’y a que peu d’engagements sur l’aérien et hôtellerie.

Dans l’article des Echos, Nicolas Brumelot (Misterfly) précisait : « avant l’intervention du président Macron, nous étions sur une tendance de –76 % en termes d’activité. Deux jours après, nous avions pris 10 points de plus. Nous en avons gagné encore 10 autres après le discours de Jean Castex. Aujourd’hui, on tourne à –55 % avec des pointes à –50 % ».

Patrice Caradec Alpitour – Bravo Clubs

Du court terme et de la flexibilité

Patrice Caradec, (Bravo Club) indique : « dans l’immédiat, le marché français du voyage à forfait vit au rythme des ventes de dernière minute, d’autant que les professionnels ont mis l’accent sur la flexibilité commerciale pour sécuriser les consommateurs ».

La plupart des professionnels savent que tout sera encore compliqué de Janvier jusqu’au printemps ! « Le consommateur-voyageur reste prudent ou se projette après le premier semestre 2021 et une amélioration de la situation sanitaire grâce à l’arrivée des vaccins et à la persistance des gestes barrières».

Il faut tenter de rester optimiste mais le court et moyen terme vont rester difficile.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY