Thomas Cook ne proposera pas la Tunisie en 2017

Une bonne nouvelle était parvenue de Tunisie avec l’accostage du paquebot allemand Europa le 6 Octobre. Malheureusement, cette lueur d’espoir pour la Tunisie aura été de courte durée avec l’annonce de Thomas Cook en Grande Bretagne.

Le paquebot « Europa » constituait une vraie lueur d’espoir

Le village de La Goulette avait temporairement repris vie, la semaine dernière, avec la première visite d’un bateau de croisière en Tunisie depuis l’attentat du Bardo en mars 2015. Le paquebot avait à son bord 310 croisiéristes. C’’était un premier retour à la Goulette après plus d’un an et demi d’absence.

Un espoir terni par l’annonce du voyagiste Thomas Cook au Royaume-Uni

En effet, le TO britannique aurait annoncé que tous les départs vers la Tunisie seront annulés en 2017. Cette décision viendrait sur les inquiétudes persistantes sur la sécurité des clients européens qui visitent ce pays.

Cette annulation est un coup dur pour les professionnels tunisiens

Thomas Cook était un des plus grands tour-opérateurs vers la Tunisie. Ils faisaient venir en Tunisie près de 2 millions de touristes chaque année. Les principales régions touchées par cette décision seront les stations balnéaires de Sousse, Monastir et Hammamet.

mosquee-a-djerba-tunisieLe Foreign Office et d’autres autorités en Europe déconseillent la destination

Le Foreign Office déconseille tout déplacement vers la Tunisie non essentiel. Ils déconseillent en particulier, des zones comme le mont Chaambi. Depuis la révolution de 2011, il serait devenu un repaire de djihadistes et un cimetière pour l’armée. Le Foreign Office déconseille également les régions frontalières toujours poreuses près de la Libye.

La diplomatie Belge évoque les mêmes risques. Pour les Français, «l’état d’urgence, décrété le 24 novembre 2015, a été prorogé jusqu’au 19 octobre 2016 sur l’ensemble du territoire tunisien.

D’une manière générale, les ressortissants français, de passage ou résidant en Tunisie, sont appelés à faire preuve d’une vigilance renforcée, à éviter les rassemblements et les mouvements de foule et à être prudents dans leurs déplacements».

Malgré tous ces avertissements concernant la sécurité, on peut se poser des questions. Les risques ne concernent pas que la Tunisie. L’Europe et en particulier la France et la Belgique, la sécurité n’est pas également assurée.

En 2017, j’irai en Tunisie.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY