Thomas Cook encore plus chinois qu’avant

Guo Guangchang, le patron de Fosun est surnommé le « Warren Buffet chinois »

Les investisseurs chinois n’abandonnent pas leurs achats en Europe, même si les autorités chinoises restreignent l’accès au crédit. Certains groupes en ont fait les frais, comme Anbang qui est passé provisoirement sous la tutelle de l’état. Son patron, lui, est en prison.

Fosun avance petit à petit ses pions

En mars 2015, Fosun avait pris avait une participation initiale de 5%. Le groupe chinois avait dans le même temps annoncé son intention de prendre une participation de plus de 10% dans Thomas Cook.

En 2017, Fosun rajoutait 1%. Et la semaine dernière, c’était à nouveau 1%. Fosun détient désormais 12% de la vieille entreprise anglaise.

Un milliardaire à la tête de Fosun

Guo Guangchang, le patron de Fosun est surnomé le « Warren Buffet chinois » et serait la 16ème fortune chinoise avec plus de 8 milliards de dollars. Fosun aurait un portefeuille d’actifs évalués à 75 milliards de dollars. Il avait impressionné le secteur du tourisme en prenant 100% du Club Med.

Le groupe n’arrête pas sa diversification

Alors que les groupes Anbang et HNA doivent réduire la voilure, Fosun continue de faire des acquisitions. Le groupe est présent dans l’alimentation et la santé.

Il est entré, en 2017, au capital du fabricant de beurre Saint-Hubert et du distributeur de produits pharmaceutiques Tridem Pharma, qui opère en Afrique.

Fosun Pharmaceutical avait également annoncé son intention d’acheter 74% du fabricant indien de médicaments Gland Pharma pour 1,1 milliard de dollars US, dans le cadre de la plus importante acquisition jamais réalisée en Chine pour une société indienne. Il vient par ailleurs d’acquérir la marque de luxe Lanvin qui battait de l’aile.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY