Contrairement à la SNCF, Thello doit gagner de l’argent

Suite à l’ouverture du marché international du rail voyageurs en 2009, Thello, une filiale de TrenItalia et donc des chemins de fer italiens, avait lancé deux liaisons ferroviaires entre la France et l’Italie couvrant plus de 27 destinations entre les deux pays : c’était le seul opérateur ferroviaire voyageurs circuler en France, en alternative à la SNCF.

Thello va se retirer de la France mais les chemins de fer italiens sont très présents sur d’autres marchés … plus rentables et plus sains !

Thello : se retire du marché français

Thello a confirmé l’annulation du train de nuit Milan-Paris. La société avait expliqué qu’elle avait accusé une perte de chiffre d’affaires dramatique depuis 2016.

Le sort des travailleurs employés à bord est incertain. La ligne Thello entre Marseille et Milan va également s’arrêter. La raison est un contexte économique peu favorable et un déficit constant. Thello ne bénéficie d’aucune subvention en France. Il faut se souvenir que Transdev était un des actionnaires de Thello.

La société française a préféré sortir pour développer sa stratégie de développement sur les TER, marché qui sera ouvert à la concurrence par appel d’offres en 2023. Cela devrait permettre d’empêcher des sociétés étrangères à venir sur le territoire français. Cette stratégie durera qu’avec les généreuses subventions étatiques françaises

La différence entre la SNCF et FS (Ferrovie dello Stato Italiane)

Si la SNCF est largement déficitaire depuis des années. Elle bénéficie de subventions énormes de la part de l’état français soit directement soit via les conseils régionaux. De son côté, FS est une compagnie officiellement rentable qui se permet même d’investir dans Alitalia. Dès qu’une branche est déficitaire pendant plusieurs exercices, il est évident d’arrêter les frais. Il faut savoir que les chemins de fer italiens sont présents dans bien d’autres pays que la France

FS (Ferrovie dello Stato Italiane) est présent dans d’autres pays

Allemagne – Le groupe FS dispose de 2 filiales :

Netinera Deutschland GmbH, entreprise ferroviaire rachetée en 2011, ex Arriva Deutschland, second opérateur de transport public local et régional (TPL) du pays, avec un chiffre d’affaires > 600 millions €uros/an,

TX Logistik, une des plus importantes entreprises de fret ferroviaire allemande, contrôlée par la filiale Mercitalia du Groupe FS. TX Logistik intervient dans plusieurs autres pays européens avec un chiffre d’affaires de 248 millions €uros/an.

Royaume-Uni – En Grande-Bretagne, FS dispose d’une filiale directe, Trenitalia UK, dont le siège social est à Londres. Elle a racheté en 2017 la société NXET – National Express Essex Thameside qui gère la compagnie c2c City to Coast

En 2018, l’entreprise britannique FirstGroup (70%) s’est associée avec Trenitalia (30%) pour obtenir la concession “West Coasr” mise en appel d’offres pour assurer les liaisons ferroviaires entre Londres et les villes de Birmingham, Manchester, Liverpool, Preston, Chester, Edimbourg et Glasgow. Ce service a été inauguré en décembre 2019 au départ de la gare Euston de Londres sous les couleurs Avanti West Coast.

La concession est prévue pour durer jusqu’en 2031 en garantissant un minimum de 250 liaisons quotidiennes avec 76 trains pour transporter 39 millions de voyageurs par an. FirstGroup est une compagnie ferroviaire internationale qui gère les services de transport au Royaume-Uni, en Irlande, au Canada et aux Etats-Unis9

Grèce – FS a racheté, au moment de sa privatisation en 2017, la compagnie nationale de chemins de fer grecque TrainOSE. La compagnie assure les transports de voyageurs et le fret marchandises. Son chiffre d’affaires a été de 117 millions d’€uros en 2018. La principale ligne relie Athènes à Salonique.

Pays-Bas – En 2017, Busitalia, filiale des FS transports routiers de voyageurs, rachète la société Qbuzz. Qbuzz est le troisième plus important opérateur de transport public routier local (TPL) des Pays-Bas avec un chiffre d’affaires de 200 millions €uros/an. La compagnie gère aussi les lignes de métro sur pneus et ferré de Utrecht et Groningen – Drenthe.

Pologne – FS est présent en Pologne avec la société de fret marchandises Pol-Rail, une entreprise créée en 1995 en commun par Mercitalia et PKP Cargo (Polskie Koleje Państwowe) et rachetée à 100% par Mercitalia en décembre 201810

Espagne – Trenitalia / Groupe FS a obtenu la concession pour exploiter les lignes à grande vitesse Madrid-Barcelone, Madrid-Valence/Alicante et Madrid-Malaga/Séville après l’appel d’offres remporté par le groupement ILSA Trenitalia et Air Nostrum. ILSA est le premier opérateur étranger à remporter une concession de ce type en Espagne.

L’activité opérationnelle doit débuter en janvier 2022 pour une durée initiale de 10 ans. Les 23 rames qui seront utilisées sont des Frecciarossa 1000 identiques à celles en service depuis 2018 sur le réseau italien.

Pendant ce temps, la France annonce fièrement une liaison en Espagne…

La SNCF part à la conquête du marché espagnol avec son TGV low cost. A partir du 15 mars 2021, quatorze TGV Ouigo circuleront, d’abord entre Madrid et Barcelone via Saragosse et Tarragone, à la fréquence de cinq allers-retours par jour.

Après cette ouverture, d’autres destinations suivront et notamment Valence, Alicante, Séville, Malaga et Cordoue. Il faudra observer l’éventuel succès de la SNCF en dehors du territoire national. La SNCF ne sera pas seule sur tous ces trajets.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY