The Brando élimine les moustiques

Depuis l’ouverture du Brando, premier Éco-domaine hôtelier 5*, une étude est menée conjointement entre le groupe Pacific Beachcomber, l’hôtel « The Brando » et l’ONG Tetiaroa Society pour éliminer les moustiques sur l’atoll.

Le procédé mis au point par l’Institut Louis Malardé, de Papeete, repose sur la production en grand nombre, puis au lâcher régulier, de moustiques mâles rendus incompatibles par la bactérie Wolbachia (quelques centaines à quelques milliers par hectare). Contrairement aux femelles, les moustiques mâles ne piquent pas. Ils ne sont donc source d’aucune nuisance et ne transmettent pas de maladies. Les mâles incompatibles stérilisent les femelles au moment de l’accouplement. Incapable de se reproduire, la population de moustiques a fini par s’effondrer !

Contrairement aux insecticides dont le spectre d’action est très large, cette approche biologique est spécifique de l’espèce ciblée et donc sans risque pour l’homme et pour l’environnement. Cette étude sur l’atoll de Tetiaroa a conduit à l’effondrement, en à peine quelques mois, du moustique tigre polynésien, vecteur de maladies. Les lâchers se poursuivent en vue de l’élimination totale en vue d’obtenir une zone labellisée « garantie sans moustique ».

Un gage de tranquillité et de confort pour les clients et les équipes du Brando et qui n’ont plus à se soucier de cette nuisance pénible et peuvent ainsi profiter de la magie du lieu jour et nuit sans contrainte.

The Brando ainsi que la Tetiaroa Society rendent hommage une nouvelle fois à Marlon Brando, qui dans son testament, stipulait que Tetiaroa devait contribuer à la préservation de l’environnement et à l’étude de la biodiversité. Tetiaroa devient ainsi précurseur grâce à cette innovation qui inspire déjà des milliers d’établissements.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY