Thalys et les émissions de CO2

Vendredi dernier, Thalys conviait la presse, des agences clientes et des amis au The Hotel, pour présenter les nouveautés et l’avenir proche. PagTour s’en était déjà fait l’écho en avant-première, mais c’était aussi l’occasion de donner quelques chiffres quant à l’empreinte carbone du train en général et de Thalys en particulier.

Les chiffres sont très parlants :

-le train émet 8 fois moins de CO2 que l’avion, qui est (en moyenne) à 59 kg par passager

-la voiture produit 48 kg par personne, soit 7 fois plus que le train

-si la voiture est partagée, on tombe à 29 kg de CO2

-l’autocar produit 11 kg par personne, soit 1,5 fois plus que le train, lequel est à 7,3 kg.

On peut donc faire un calcul global qui tendrait à monter que Thalys a déjà économisé 25000 tonnes de CO2. Pas mal.

Autres chiffres assez parlants : les temps de trajet sur la liaison Paris-Amsterdam, pris de centre-ville à centre-ville.

Ici c’est l’avion qui gagne, avec un temps de parcours de 3h30, alors que Thalys mettra 4h07, soit seulement 37 minutes de plus. En voiture, il faudra 6h05, et en autocar 8h10 pour effectuer le même trajet.

Mais si l’on considère l’adage que le temps c’est de l’argent, il faut aussi admettre que pendant le trajet en train, beaucoup peuvent réellement travailler grâce au WI-FI.

Chacun fera ses calculs, il y aura toujours des pour et des contre tel ou tel moyen de transport, mais admettons que ces quelques arguments sont plus qu’intéressants.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Une à deux fois par an, je dois me déplacer de Bruxelles vers la région de Sion en Suisse. Jusqu’à mon dernier voyage, je faisais cela par avion: SN ou easyjet jusque Genève, puis train CFF jusque Sion.

    Lors de mon dernier voyage, en janvier 2019, j’ai tenté le TGV: Thalys Bruxelles Paris Nord, puis TGV Lyria de Paris gare de Lyon jusque Lausanne et ensuite le même train CFF jusque Sion.
    De chez moi jusqu’à la gare de Sion, cela m’a pris une demi heure de plus que par l’avion, c’était plus cher que viaa Easyjet, mais au final j’ai pu travailler pendant toute la durée des deuux trajets en TGV, soit 1,5 + 4 heures, soit 5h30 de travail. Alors qu’en avion, je peux au maximum travailler une petite demi heure à Zaventem et une heure et demie dans l’avion, mais dans une position extrêmement inconfortable.

    Et en thalys/TGV, pas de regards inquisiteurs de gardes securitas vous soupçonnant de terrorisme parce que vous avez oublié votre déo dans votre sac de voyage…

    Conclusion: même si c’est un peu plus cher et un poil plus lent, je ne prendrai plus l’avion pour aller à Genève…

LEAVE A REPLY