TGV finis, place aux … inOui!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

40 ans après leur lancement, les TGV classiques s’appelleront désormais inOui dès le 2 juillet prochain sur l’axe Paris-Bordeaux. Et d’ici trente mois, tous les TGV seront inOui… Même Voyages SNCF.com, 1er site d’e-commerce français s’appellera « Oui.Sncf » à compter de novembre. Une décision loin de faire l’unanimité chez les usagers.

Pourquoi un tel bouleversement à la SNCF ? Très simple. La compagnie ferroviaire française veut faire voyager 15 millions de voyageurs supplémentaires dans ses TGV d’ici l’horizon 2020. Comment ? En développant son offre low cost avec une qualité de service améliorée dans lesquels la SNCF va investir 2,5 Mds€ sur trois ans.

Ces 15 millions de nouveaux passagers seront pour moitié « empruntés » à l’avion et pour 15 à 20% au co-voiturage. Le dernier tiers restant n’aurait pas voyagé, c’est en développant Ouigo, dont plus de la moitié des passagers sont de nouveaux clients, que la SNCF compte les convaincre.

Pour atteindre cet objectif « très ambitieux » comme le précise son président, Guillaume Pepy, la SNCF mise donc en premier lieu sur le développement du TGV low-cost Ouigo, son « arme de conquête », qui doit passer de 5 à 25% du trafic grande vitesse d’ici 2020. « On a décidé de déployer Ouigo beaucoup plus massivement, en le mettant sur tous les axes nationaux », a expliqué à l’AFP la directrice générale de Voyages SNCF, Rachel Picard.

TGV_OuiGo,_gare_de_la_Part-Dieu_de_LyonInvestissements records sur 3 ans

De son côté, l’offre TGV classique bénéficiera d’une marque dédiée, « in-OUI », qui va « passer un cap de qualité de service », promet Guillaume Pepy, évoquant un « chantier industriel, (…) un chantier de transformation ».

« On veut donner un nom pour que les gens voient que ça bouge, que ça se transforme », a détaillé Rachel Picard, qui parle d’une « transformation vers le service ». Les agents sont formés « pour les faire évoluer vers le service, leur faire adopter une nouvelles posture vis à vis des voyageurs, qui est plus attentive, plus attentionnée », à bord ou à quai.

Le déploiement d’inOui se fera progressivement sur trente mois à partir de le 2 juillet. « Sur l’axe Paris-Bordeaux, 16 rames seront estampillées inOui » , détaille la SNCF. La compagnie ferroviaire investira 2,5 Mds € d’ici 2020, notamment pour de nouvelles rames TGV Océane (1,5 Md€). Le milliard restant sera consacré la rénovation des rames existantes, des portes d’embarquement à quai pour libérer du temps au chef de bord qui n’aura plus à contrôler les passagers, la formation des agents et de nouveaux services digitaux, notamment le wifi…

« Sans attendre la concurrence, on veut que le service soit considéré comme le meilleur. (…) C’est sans augmentation de prix, il ne s’agit pas d’en faire un produit de luxe », a indiqué Guillaume Pepy.

Toutefois, si cette nouvelle appellation se veut plus positive selon certains observateurs et spécialistes du marketing et de la publicité, le grand public ne semble pas enthousiaste, loin de là… En atteste les nombreuses réactions négatives sur les réseaux sociaux et notamment sur Tweeter…

+++++++++

voyages-sncf-logo-use-case-OG-newVoyages-sncf va être rebaptisé « OUI.SNCF ».

Dix-sept ans après sa création, Voyages-sncf.com, le premier site d’e-commerce français, va également changer de nom.

Selon les informations du Parisien, le site de vente en ligne de la compagnie ferroviaire sera rebaptisé en novembre « OUI.SNCF », avec un logo aux couleurs du soleil. Une information confirmée par la SNCF qui a acquis le nom de domaine selon le journal.

Le TGV en France compte 105 millions de clients, mais avec l’ouverture à la concurrence  en 2021, la SNCF veut éviter qu’ils ne se détournent lorsqu’elle n’aura plus le monopole sur le marché français de la grande vitesse.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY