Test PCR bientôt obligatoire pour entrer en Espagne

© ddzphoto / Pixabay

Les voyageurs qui se rendent en Espagne et provenant de zones à risque devront présenter un test PCR négatif à partir du 23 novembre prochain. Le test ne doit dater de plus de 72 heures, a annoncé le ministère de la santé. Dans l’état actuel des choses, cela s’appliquera en principe aussi aux voyageurs en provenance de Suisse.

Le journal «El País», citant un porte-parole du ministère, indique que seuls les voyageurs en provenance de Norvège, de Finlande et de Grèce seraient exemptés de l’obligation de présenter un test négatif à l’entrée dans l’UE et dans l’espace Schengen.

Pour le reste, les autorités espagnoles se baseront sur la carte des risques éditée par le Centre européen de prévention et contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention & Control ou ECDC).

Pour les autres pays, le point de référence sera le ratio moyen par 100’000 habitants des 14 derniers jours, ainsi que la capacité de base des pays telle que définie par le Règlement sanitaire international. Les citoyens de pays dont le ration dépasse les 150 devront fournir un test PCR négatif.

Selon les chiffres de l’ECDC de mercredi dernier, cela comprend les USA, la Colombie, le Panama, le Belize, le Costa Rica, l’Argentine, le Maroc, la Tunisie, la Lybie, la Syrie, l’Iran, la Russie, l’Azerbaïdjan et la Géorgie.

Dès le 23 novembre, les passagers qui rempliront le formulaire d’entrée trouveront une question supplémentaire afin de savoir s’ils sont en possession d’un test PCR. Les autorités peuvent exiger de voir le test qui doit être un original, rédigé en espagnol ou en anglais.

Il peut cependant être présenté sous forme papier ou électronique, précise le ministère. Le contrôle de la température, auquel sont soumis tous les visiteurs étrangers sans exception, sera maintenu.

(CD)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY