Terrorisme : atténuer le risque en réduisant les files d’attente aux aéroports ?

Plusieurs atrocités commises par des terroristes au cours des derniers mois rappellent que « l’aviation est vulnérable », reconnaît l’IATA, qui réclame une coopération plus intense des gouvernements en vue de maintenir la sûreté de l’aviation. Selon l’Association, les risques d’attentat dans les zones du côté ville des aéroports peuvent être atténués grâce à des projets comme Smart Security et Fast Travel.

« Les compagnies aériennes dépendent des gouvernements pour assurer la sécurité des passagers et des employés, dans le cadre de leur responsabilité à l’égard de la sécurité nationale. Nous sommes résolus à travailler avec eux pour venir à bout de cette difficile tâche », déclarait récemment Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA, dans le cadre de la 72e AGA de l’IATA, à Dublin.

Plus précisément, la résolution adoptée unanimement par l’IATA (après Bruxelles, mais avant Istanbul) demande aux gouvernements d’engager toutes les ressources possibles, notamment dans le domaine du renseignement, pour combattre l’utilisation de l’aviation à des fins terroristes; et de partager l’information entre eux.

« Les grandes foules sont
le plus à risque… » – Tony Tyler

LA SÛRETÉ DU CÔTÉ VILLE DES AÉROPORTS

L’IATA souligne l’importance de la sûreté dans les zones du côté ville des aéroports, ou se retrouvent souvent de grandes foules plus à risque. « Les gouvernements sont entièrement responsables de la sûreté dans cette zone et le moyen de défense le plus efficace fait intervenir le renseignement pour arrêter les terroristes bien avant qu’ils atteignent l’aéroport », affirme l’Association.

Selon l’IATA, les risques dans les zones publiques des aéroports peuvent être atténués, notamment grâce au projet Smart Security. Celui-ci entend simplifier les contrôles de sûreté des aéroports grâce à des technologies modernes et une approche fondée sur le risque. Toujours d’après l’IATA, cela procurera un triple avantage, soit (1) réduire les files d’attente du côté ville, (2) obtenir un meilleur contrôle de sûreté et (3) améliorer l’expérience de voyage.

Par ailleurs, l’IATA collabore à la réalisation du projet Fast Travel, qui accélérera le traitement des passagers en offrant des options de libre-service. « L’enregistrement par Internet et l’impression à domicile des étiquettes de bagage permettront aux passagers d’être prêts à voyager à l’arrivée à l’aéroport, ce qui réduira le temps d’attente du côté ville. »

Les grandes foules étant le plus à risque, les projets Smart Security et Fast Travel visent à « atténuer le risque en réduisant les files d’attente aux aéroports », conclut M. Tyler.

Logo_TourismePlus

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY