Tchernobyl : un site de mémoire pour les générations futures

26 avril 1986, en pleine guerre froide, avec un régime soviétique spécialisé en désinformation, l’impensable se produit. Ce sont la Suède, la Finlande et le Danemark qui s’inquiètent les premiers après avoir constaté des niveaux de radioactivité dans le ciel anormalement élevés.

Deux grandes explosions ont eu lieu à la centrale de Tchernobyl de V.I. Lénine, libérant d’énormes quantités de retombées radioactives. Cette centrale nucléaire devait devenir la plus grande du monde avec un total de 12 réacteurs prévus.

Une nouvelle ville « modèle » avait été construite en 1970 pour les ouvriers de la centrale: Pripyat, située à 3 km. Ville de 50.000 habitants. Âge moyen des habitants à l’époque : 26 ans !

Quelques heures après l’accident le niveau de radiation, dans la ville, était déjà 200 fois plus élevé que la normale. Aucune distribution de pilules d’iode n’a été faite à l’époque, sacrifiant d’office de nombreuses vies. L’évacuation de la ville est décidée 36 heures après l’accident !!

Hélas, il y avait un grave manque de moyen de transport public dans cette partie du pays. Bus, trains, bateaux ont donc dû être affrétés pour évacuer tout le monde. La file des bus faisait 25 km de long.

Officiellement la catastrophe a touché 600.000 personnes… Le groupe le plus durement touché était constitué de 200 à 240.000 personnes : sauveteurs, soldats participant aux opérations de nettoyages, pompiers, policiers…

Le nombre total de victimes de Tchernobyl est toujours inconnu. La plupart des victimes « directes » sont enterrées au cimetière de Mitino à Moscou. Chaque corps est scellé dans un cercueil en béton, en raison des niveaux de rayonnements élevés.

Bref, la conscience mondiale garde en mémoire la détresse des Juifs pendant la Shoah, les centaines de milliers de personnes mortes sur le front pendant la 1ère et 2nde guerre mondiale, les personnes tuées à New York le 11 septembre 2001 et autres attentats. Mais les héros morts pour empêcher le désastre de Tchernobyl sont en grande partie méconnus.

Est-il dangereux de visiter le site ? Non, vous serez accompagnés d’un guide formé qui vous remettra un compteur Geiger pour mesurer par vous-mêmes la radioactivité toujours présente.

Une expérience à elle seule. Au cours d’une journée passée dans la zone, votre corps recevra au maximum une dose de rayonnement équivalente à un dépistage par rayons X dans un hôpital.

Que visiterez-vous ? À SUIVRE.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY