Tanger, Tetouan, Al Hoceima… le nouveau grand nord marocain

Je m’attendais à une transfiguration de la ville de Tanger puisque ma dernière visite datait de 1973. Je n’ai pas été déçu, que du contraire. La ville et la région ont déjà pratiquement réussi leur pari pour 2020. Objectif: 3 millions de touristes.

Un nouveau port de plaisance avec 1.300 anneaux, déjà plus de 121.000 croisiéristes avec l’ambition de multiplier ce volume par 6 pour 2020. Un TGV entre Tanger et Casablanca pour début 2019. Des liaisons aériennes en augmentation, ainsi que les ferries assurant déjà l’accès aisé vers la région.

Les touristes internationaux affluent, dont les Chinois qui écument déjà les boutiques. Vous avez bien lu, les Chinois. Devant notre hôtel, sur 5 autocars en attente, 2 étaient réserves pour nos amis asiatiques. Et nous les avons retrouvés partout au long de notre circuit.

City trip ou une autre formule, vous serez surpris et dépaysés

Le cap Spartel, point de jonction de l’Atlantique et de la Méditerranée, avec le détroit de Gibraltar évidemment. En chemin, visitez les grottes d’Hercule. La Corniche, la Medina, la Kasbah, le petit et le grand Socco, cette ville vous envoûtera.

De superbes restaurants, type riadh tel que le Palais Zahia ou encore la Place du Marché sur le port. Attention, pour vous rafraîchir en bières ou vins locaux seuls les restos ou hôtels vous serviront cela. Les petites terrasses locales ne vous serviront que thés à la menthe ou soft drinks.

Je vous recommande un mini circuit d’une journée qui vous mènera vers Tétouan la Blanche, avec sa Medina aux 7 portes, ses tanneries, le palais du Khalifa, ses souks, ses tissus et ses mosquées.

Et enfin Chefchaouen, aux portes du Rif

Ville bleue, vous serez sous le charme. Selfies a volonté….et boutiques locales incontournables. C’est dans le dédale des ruelles de ce petit bijou de ville que j’ai rencontré un jeune local de 16 ans maximum, en grande discussion avec 2 touristes chinoises.

Je m’approche discrètement, et à ma grande stupéfaction, ce jeune marchandait à l’aise …en mandarin. Il avait appris la langue sur le tas, avec son cahier remplis de mots en écriture phonétique. Suffisant en tout cas pour faire tourner son petit commerce.

Une recommandation : dégustez un lunch du terroir à l’auberge Dardara. Un délice pour les yeux et vos papilles. Pour des informations touristiques plus détaillées sur cette région et le Maroc en général, nous avons la chance d’avoir un spécialiste en la personne du Directeur de l’office marocain pour le Benelux: Mr Taibi Khattab. Un homme bilingue, de souche, avec 30 ans d’expérience, il est un des artisans de la venue des Chinois vers le Maroc. Et un des organisateurs du congres Gigatour, ensemble avec Jean Luc Hans.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY