Swiss planche sur la fin des repas gratuits à bord

A Genève, Swiss mise sur les nouveaux Bombardier CS 100 et CS 300 pour rentabiliser ses opérations. Photo: IBOH

Genève est souvent le laboratoire de Swiss International Air Lines en termes de produits. C’est sur la base romande qu’avait été testé et lancé le concept des tarifs oneway. Aujourd’hui, un groupe de travail planche sur la forte réduction de la gratuité des repas en classe Eco (réseau européen), voire sur son abandon. „Le Matin Dimanche“ en a fait état dans son édition d’hier, comme la „SonntagsZeitung“.

Outre les repas à bord, Swiss entend aussi réaliser des économies au niveau du personnel. Les négociations porteraient sur un nouveau contrat de travail où la direction de la compagnie exigerait un geste de la part des pilotes pour contribuer à l’assainissement de la situation à Genève. Mais ni Swiss ni le syndicat Aeropers ne confirment ces négociations, le porte-parole du syndicat Thomas Steffen avouant simplement dans le journal alémanique que „Genève est effectivement un thème“.

On rappellera que Swiss a lancé mi-2016 le plan de relance „Geneva Reloaded“ dont l’objectif reste le retour dans les chiffres noirs d’ici la fin 2018.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY