Suppressions d’emplois: toujours la faute à la pandémie?

Les licenciements vont toucher de nombreuses entreprises. On parle souvent des plus importantes… celles qui ont grossies peut-être un peu vite. Nous avons largement évoqué des entreprises allemandes comme TUI. Les sociétés ou filiales en France ne sont pas épargnées.

AccorInvest supprime 1900 emplois

L’entreprise ne manque pas d’investisseurs puissants, cependant la « crise » les oblige à licencier du personnel en Europe. « En raison de la crise sanitaire », qui a fait chuter son chiffre d’affaires de 70 %, AccorInvest a annoncé qu’il allait supprimer 1.900 emplois en Europe.

En France, 767 postes sont concernés par cette restructuration, dont « 709 dans les hôtels et 58 dans les sièges », selon FO, qui dénonce « une saignée sociale ».

KUONI France supprime 25% du personnel

Là encore, Kuoni ne manque pas d’investisseurs solides avec le groupe de distribution REWE. Mais l’entreprise va supprimer en France 60 emplois. On ne doute pas qu’Emmanuel Foiry ne le fait pas de gaité de cœur.

Nous savons bien que la crise a fait chuter les chiffres d’affaires et les revenus. On reste surpris que malgré les aides apportées par l’état, ces entreprises licencient déjà.

C’est triste.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY