Suite à « l’incident » de samedi, les B-777 doivent être inspectés

Suite à la panne de moteur d’un Boeing 777 non loin de Denver, l’administration fédérale américaine de l’aviation (FAA) a annoncé des mesures immédiates. Les appareils de ce type, qui sont équipés de certains moteurs Pratt & Whitney, devraient être immédiatement contrôlées, a annoncé le chef de la FAA, Steve Dickson. « Cela signifiera probablement que certains avions devront être retirés du service.»

En raison de cette panne subite, de grandes pièces de l’avion étaient tombées en débris dans des zones résidentielles non loin de Denver, mais sans faire de victimes. Le Boeing 777 de United Airlines, qui devait assurer la liaison avec Hawaii (Honolulu), a néanmoins atterri en toute sécurité à l’aéroport international de Denver avec 241 personnes à bord.

Ce lundi, Boeing a demandé l’immobilisation au sol de 128 B-777 dans le monde entier: « Pendant que l’enquête est en cours, nous avons recommandé de suspendre les opérations des 69 avions 777 en service et des 59 en stock équipés de moteurs Pratt & Whitney 4000-112 », a déclaré le constructeur américain.

Chose que United Airlines a faite au lendemain du spectaculaire incident dans le ciel du Colorado. Par mesure de précaution, United Airlines a ainsi retiré volontairement et immédiatement de son programme 24 Boeing 777 équipés de moteurs Pratt & Whitney de série 4000-112.

La compagnie a déclaré qu’elle voulait s’assurer que ces avions répondaient à des normes de sécurité strictes et pouvaient être remis en service. Elle a déclaré qu’elle dispose actuellement de 52 de ces appareils dans sa flotte (24 en activité et 28 en stockage).

JAL, ANA et Korean concernés

Deux autres importants utilisateurs du B-777, Japan Airlines (JAL) et All Nippon Airways (ANA) ont annoncé avoir immobilisé au sol respectivement 13 et 19 avions équipés de moteurs PW4000, mais avoir évité les annulations de vol en utilisant d’autres appareils.

Le Ministère japonais des transports a déclaré qu’il avait ordonné des inspections plus strictes du moteur après qu’un B-777 de JAL, volant de l’aéroport de Tokyo Haneda à Naha, a eu des problèmes avec un moteur de la même famille en décembre dernier. Quant à Korean Air, elle déclare avoir immobilisé ses six Boeing 777 équipés de moteurs PW4000 actuellement en service.

(DS)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY